Noble.tv - Français - La vache (Al Baqarah) - Mahmoud El Banna
  • Les vertus du Coran


Sourate La vache (Al Baqarah)
Cheik / Mahmoud El Banna

  • Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

    2:1 Alif. Lam. Mim.

    2:2 Voici le Livre au sujet duquel il n’y a aucun doute. C’est une guidance pour les pieux,

    2:3 qui croient à l’invisible, accomplissent la prière et dépensent de ce que Nous leur avons attribué ;

    2:4 qui croient à ce qui t’est révélé et à ce qui a été révélé avant toi, et qui croient fermement à la vie future.

    2:5 Ceux-là sont sur la voie de leur Seigneur et ce sont eux qui réussissent.

    2:6 Quant à ceux qui mécroient, égal est pour eux que tu les avertisses ou non, ils ne croiront jamais.

    2:7 Dieu a scellé leur cœur et leurs oreilles ; sur leurs yeux est un bandeau. Il y aura, pour eux, un terrible châtiment.

    2:8 Et parmi les gens, il y en a qui disent : « Nous croyons en Dieu et au Jour dernier », alors qu’en réalité, ils n’y croient pas.

    2:9 Ils cherchent à tromper Dieu et ceux qui ont cru, mais ils ne trompent qu’eux-mêmes, et ils ne s’en rendent pas compte.

    2:10 Il y a dans leur cœur une maladie et Dieu laisse croître leur maladie. Ils auront un châtiment douloureux pour avoir menti.

    2:11 Et quand on leur dit : « Ne semez pas la corruption sur la terre », ils disent : « Nous ne sommes que des réformateurs ! »

    2:12 Ne sont-ils pas, en réalité, les véritables corrupteurs ? mais ils ne s’en rendent pas compte.

    2:13 Et quand on leur dit : « Croyez comme les gens ont cru », ils disent : « Croirons-nous comme ont cru les faibles d’esprit ? » Ce sont eux plutôt les faibles d’esprit, mais ils ne le savent pas.

    2:14 Et lorsqu’ils rencontrent ceux qui ont cru, ils disent : « Nous croyons » ; mais lorsqu’ils se trouvent seuls avec leurs diables, ils disent : « En fait, nous sommes avec vous ; nous ne faisions que nous moquer d’eux. »

    2:15 Dieu se moque d’eux et les enfonce dans leur rébellion ; ils vont en aveugles.

    2:16 Ceux-là sont ceux qui ont acheté l’égarement contre la guidance. Leur commerce ne leur profitera point et ils ne trouveront jamais la bonne voie.

    2:17 Ils ressemblent à des gens qui ont allumé un feu, et quand le feu a tout illuminé autour d’eux, Dieu a fait disparaître leur lumière et les a abandonnés dans les ténèbres où ils ne voient plus rien.

    2:18 Sourds, muets et aveugles, ils ne reviendront jamais.

    2:19 (On peut encore les comparer à ces gens qui) au moment d"une averse orageuse du ciel, chargée de ténèbres, de tonnerre et d’éclairs, se mettent les doigts dans les oreilles, terrorisés par le fracas de la foudre et craignant la mort. Et Dieu entoure de tous côtés les négateurs.

    2:20 L’éclair leur emporte presque la vue. Chaque fois qu’il projette de la lumière sur eux, ils avancent ; mais lorsque l’obscurité tombe sur eux, ils s’immobilisent. Si Dieu le voulait, Il leur enlèverait l’ouïe et la vue, car Il est capable de toute chose.

    2:21 Ô hommes ! Adorez votre Seigneur qui vous a créés, vous et ceux qui vous ont précédés ; peut être serez-vous pieux.

    2:22 C’est Lui qui a fait de la terre un lieu de repos pour vous, et du ciel un édifice ; et qui du ciel a fait descendre une eau par laquelle Il a fait sortir des fruits en attribution pour vous. Ne Lui cherchez donc pas des égaux, alors que vous savez (parfaitement qu’Il n’en a pas).

    2:23 Et si vous êtes dans le doute au sujet de ce que Nous avons révélé à Notre serviteur (Mohammad), alors essayez donc de produire ne serait-ce qu’une sourate semblable et appelez vos témoins en dehors de Dieu, si vous êtes véridiques.

    2:24 Et si vous n’y parvenez pas - et à coup sûr vous n’y parviendrez jamais - prémunissez-vous donc contre le feu dont les hommes et les pierres seront le combustible, et qui a été préparé pour les négateurs.

    2:25 Et annonce la bonne nouvelle à ceux qui croient et qui font de bonnes œuvres : qu’ils auront des jardins sous lesquels coulent des ruisseaux. Et chaque fois qu’on leur présentera des fruits de ces jardins, ils diront : « Ce sont là les mêmes fruits qui nous avaient été donnés auparavant ». Or, ils ne sont semblables qu’en apparence. Ils trouveront là des épouses pures et ils y demeureront éternellement.

    2:26 Certes, Dieu ne répugne point à citer en parabole un moustique, ou quoi que ce soit au-dessus. Ceux qui croient savent qu’il s’agit de la vérité venant de leur Seigneur. Quant à ceux qui ne croient pas, ils disent : « Qu’a voulu dire Dieu par un tel exemple ? ». Par cela, nombreux sont ceux qu’Il égare et nombreux sont ceux qu’Il guide ; mais Il n’égare par cela que les pervers

    2:27 qui violent le pacte qu’ils avaient conclu avec Dieu, qui rompent ce que Dieu a ordonné d’unir et qui sèment la corruption sur la terre ; ceux-là sont les véritables perdants.

    2:28 Comment pouvez-vous ne pas croire en Dieu alors que vous étiez morts et qu’Il vous a donné la vie ? Puis Il vous fera mourir et Il vous fera revivre et c’est enfin à Lui que vous retournerez.

    2:29 C’est Lui qui a créé pour vous tout ce qui est sur la terre. Puis Il S’est tourné vers le ciel, et il en a façonné harmonieusement sept cieux. Et Il est Omniscient.

    2:30 Et lorsque ton Seigneur a dit aux anges : « Je vais établir un lieutenant sur la terre, ils dirent : « Vas-tu en établir un qui y sèmera la corruption et y répandra le sang, tandis que nous sommes là à Te glorifier et à Te sanctifier ? » Il dit : « En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas. »

    2:31 Il apprit à Adam tous les noms, puis les montra aux anges et dit : « Informez-Moi des noms de ces choses, si vous êtes véridiques. »

    2:32 Ils dirent : « Gloire à Toi ! Nous n’avons de savoir que ce que Tu nous as enseigné. Certes, c’est Toi l’Omniscient, le Sage. »

    2:33 Il dit : « Ô Adam ! Informe-les de ces noms ». Puis lorsque Adam les eût informés de ces noms, Dieu dit : « Ne vous ai-Je pas dit que Je connais l’invisible des cieux et de la terre ? Et Je sais ce que vous divulguez de même que ce que vous cachez. »

    2:34 Et lorsque Nous dîmes aux anges : « Prosternez-vous devant Adam, ils se prosternèrent tous à l’exception d’Iblis, qui refusa par arrogance et fut ainsi du nombre des négateurs.

    2:35 Et Nous dîmes : « Ô Adam ! Habite le Paradis, toi et ton épouse, et mangez de tous ses fruits à votre guise ; mais n’approchez pas de l’arbre que voici, sinon vous seriez du nombre des injustes. »

    2:36 Satan les fit glisser de là et leur fit quitter le lieu où ils étaient. Et Nous dîmes : « Descendez (du Paradis) et soyez ennemis les uns des autres ! Il y aura pour vous une demeure sur la terre et usufruit pour un temps. »

    2:37 Puis Adam reçut des paroles de son Seigneur qui accepta son repentir. Certes, c’est Lui le Pardonneur, le Miséricordieux.

    2:38 Nous dîmes : « Descendez d’ici, vous tous ! Toutes les fois que Je vous enverrai un guide, ceux qui le suivront n’auront rien à craindre et ne seront point affligés ».

    2:39 Quant aux négateurs, ceux qui traitent Nos signes de mensonges, ceux-là sont les compagnons du Feu où ils demeureront éternellement.

    2:40 Ô enfants d’Israël ! Rappelez-vous Mon bienfait dont je vous ai comblés. Et si vous tenez vos engagements vis-à-vis de Moi, Je tiendrai les miens ; et c’est Moi seul que vous devez craindre.

    2:41 Et croyez à ce que J’ai révélé en confirmation de ce que vous possédez déjà ; et ne soyez pas les premiers à le rejeter. Et n’échangez pas Mes signes contre un prix dérisoire. Et c’est Moi seul que vous devez craindre.

    2:42 Ne mêlez pas le faux à la vérité et ne cachez pas sciemment la vérité.

    2:43 Accomplissez la prière, acquittez la zakat (aumône légale) et inclinez-vous avec ceux qui s’inclinent.

    2:44 Commanderez-vous aux gens de faire le bien tout en oubliant vous-mêmes de le faire, alors que vous récitez le Livre ? Êtes-vous donc dépourvus de raison ?

    2:45 Cherchez secours dans la patience et la prière ; elle est certes une lourde obligation, sauf pour les humbles

    2:46 qui ont la certitude qu’ils rencontreront leur Seigneur et que c’est à Lui qu’ils retourneront.

    2:47 Ô enfants d’Israël ! Rappelez-vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés et comment Je vous avais préférés à toutes les autres créatures.

    2:48 Prémunissez-vous contre un Jour où aucune âme ne profitera à une autre et où l’on n’acceptera d’elle aucune intercession, où l’on ne recevra d’elle aucune compensation ; et ils ne seront pas secourus.

    2:49 (Rappelez-vous) lorsque Nous vous avons délivrés des gens de Pharaon, qui vous infligeaient de terribles supplices, massacrant vos fils et épargnant vos femmes. C’était là une très grande épreuve de la part de votre Seigneur.

    2:50 Lors Nous avons fendu la mer pour vous ; Nous vous avons sauvés, et noyé les gens de pharaon, tandis que vous regardiez.

    2:51 Lors Nous donnâmes rendez-vous à Moïse pendant quarante nuits, puis en son absence, vous avez pris le veau pour idole et vous étiez injustes.

    2:52 Malgré cela, Nous vous pardonnâmes ; peut-être auriez-vous été reconnaissants !

    2:53 Lors Nous donnâmes à Moïse le Livre et le Discernement ; peut-être seriez-vous bien guidés !

    2:54 Lors Moïse dit à son peuple : « Ô mon peuple ! Vous vous êtes fait du tort à vous-mêmes en prenant le veau (pour idole). Revenez donc repentants vers votre Créateur, et donnez-vous la mort à vous-mêmes ; cela sera meilleur pour vous, auprès de votre Créateur ». Puis, Il acceptera votre repentir. Certes, c’est Lui le Pardonneur, le Miséricordieux.

    2:55 Lors vous dîtes : « Ô Moïse ! Nous ne croirons en toi que lorsque nous aurons vu Dieu clairement ». Alors, tandis que vous regardiez, la foudre vous saisit.

    2:56 Puis Nous vous fîmes revivre après votre mort ; peut-être auriez-vous été reconnaissants !

    2:57 Nous vous couvrîmes de l’ombre d’un nuage, et fîmes descendre sur vous la manne et les cailles en vous disant : « Mangez des bonnes choses que Nous vous avons attribuées ». Et ce n’est pas à Nous qu’ils firent du tort, mais ils se firent du tort à eux-mêmes.

    2:58 Lors Nous dîmes : « Entrez dans cette ville et mangez librement de ce qui s’y trouve, et entrez par la porte en vous prosternant et dites : « Nous nous repentons » . Nous vous pardonnerons vos fautes, et donnerons davantage aux bienfaisants.

    2:59 Mais les injustes substituèrent un mot désobligeant à ce mot ; alors Nous fîmes descendre du ciel un fléau sur les injustes pour leurs mauvais agissements.

    2:60 Lorsque Moïse demanda de l’eau pour son peuple, Nous dîmes : « Frappe le rocher avec ton bâton ». Aussitôt, douze sources en jaillirent et chaque tribu sut où s’abreuver. « Mangez et buvez de ce que Dieu vous attribue et ne provoquez pas de ravages sur la terre en y semant la corruption.

    2:61 Lors vous dîtes : « Ô Moïse ! Nous sommes las de toujours manger la même nourriture ; prie donc ton Seigneur pour qu’il nous fasse sortir de la terre ce qu’elle fait pousser de ses légumes, de ses concombres, de son ail, de ses lentilles et de ses oignons. » Il dit : « Voulez-vous échanger le meilleur pour le pire ? Descendez donc à n’importe quelle ville ; vous y trouverez certainement ce que vous demandez ! » L’humiliation et la misère s’abattirent sur eux et ils encoururent la colère de Dieu. Cela parce qu’ils reniaient les signes de Dieu et tuaient injustement les prophètes. Cela parce qu"ils désobéissaient et transgressaient.

    2:62 Certes, ceux qui croient, ceux qui se sont judaïsés, les Nazaréens et les Sabéens – tous ceux qui croient en Dieu, au Jour dernier et accomplissent de bonnes œuvres – certainement leur récompense est auprès de leur Seigneur ; ils n’auront rien à craindre et ne seront point affligés.

    2:63 Lors Nous avons obtenu votre engagement et élevé le Mont au-dessus de vous en vous disant : « Tenez fermement ce que Nous vous avons donné et souvenez-vous de ce qui s’y trouve, peut-être auriez-vous été pieux ! »

    2:64 Par la suite, vous vous en êtes détournés, et n’eût été la grâce de Dieu et Sa miséricorde, vous auriez certainement été parmi les perdants.

    2:65 Vous connaissez sûrement ceux d’entre vous qui transgressèrent le Sabbat. Nous leur dîmes : « Soyez donc des singes, méprisés et abjects ! »

    2:66 Nous en avons fait un exemple pour leurs contemporains ainsi que pour les générations à venir, et une exhortation aux pieux.

    2:67 Lors Moïse dit à son peuple : « Certes, Dieu vous ordonne d’immoler une vache ». Ils dirent : « Te moques-tu de nous ? » Il répondit : « Que Dieu me garde d’être du nombre des ignorants ».

    2:68 Ils dirent : « Prie ton Seigneur de nous préciser le genre de vache dont il s’agit ». Moïse répondit : « Certes, Dieu dit : « C’est bien une vache, ni trop vieille ni vierge ; elle est d’âge moyen. Faites donc ce qu’on vous commande. »

    2:69 Ils dirent : « Prie ton Seigneur de nous préciser sa couleur. » Moïse répondit : « Certes, Dieu dit : « C’est une vache jaune, de couleur vive et agréable à regarder ».

    2:70 Ils dirent : « Prie ton Seigneur de nous préciser le genre de vache dont il s’agit, car pour nous, toutes les vaches se ressemblent. Et certes, si Dieu le veut, nous serons bien guidés.

    2:71 Moïse répondit : « Certes, Dieu dit : « C’est une vache qui n’a pas été asservie à labourer la terre ni à arroser les champs ; elle est en bonne santé et de couleur unie». Ils dirent : « Maintenant, tu nous l’as décrite véritablement avec toutes ses caractéristiques. » Ils l’immolèrent alors, mais peu s’en fallut qu’ils ne le fissent point.

    2:72 Lorsque vous aviez tué un homme et que vous n’arriviez pas à vous mettre d’accord (sur l’auteur du crime), Dieu révéla au grand jour ce que vous tentiez de cacher.

    2:73 Nous dîmes : « Frappez (le corps) avec une partie (de la vache). » Ainsi Dieu ramène le mort à la vie et vous montre Ses signes, peut-être comprendrez-vous !

    2:74 Puis, après ce signe, votre cœur s’endurcit et devint comme une pierre, ou même plus dur encore ; car il y a des pierres d’où jaillissent les ruisseaux, d’autres qui se fendent pour qu’en surgisse l’eau, et il y a des pierres qui s’effondrent par crainte de Dieu. Et Dieu n’est point inattentif à ce que vous faites.

    2:75 Eh bien, espérez-vous qu’ils vous croiront alors qu’un groupe d’entre eux, après avoir entendu et compris la parole de Dieu, la falsifia sciemment ?

    2:76 Lorsqu’ils rencontrent des croyants, ils disent : « Nous croyons ». Et une fois seuls, entre eux, ils disent : « Allez-vous leur dire ce que Dieu vous a révélé pour leur fournir un argument contre vous devant votre Seigneur ? Êtes-vous donc dépourvus de raison ? »

    2:77 Ne savent-ils pas que Dieu sait ce qu’ils cachent et ce qu’ils proclament ?

    2:78 Il y a parmi eux des illettrés qui ne savent du Livre que des chimères et qui ne font que des conjectures.

    2:79 Malheur donc à ceux qui, de leurs propres mains, écrivent un livre et disent : « Ceci vient de Dieu » pour en tirer un prix misérable. Malheur à eux pour ce que leurs mains ont écrit et malheur à eux pour le profit qu’ils en tirent.

    2:80 Ils ont dit : « Le feu de l’Enfer ne nous touchera que pour quelques jours comptés. » Dis : « Auriez-vous conclu un pacte avec Dieu ? – et Dieu ne manque jamais à Son engagement – ou dites-vous à propos de Dieu des choses que vous ne savez pas ?

    2:81 Non, en fait il n’en est pas ainsi, et tous ceux qui font le mal et qui sont encerclés par leurs péchés, ceux-là sont les compagnons du Feu, dans lequel ils demeureront éternellement.

    2:82 Ceux qui croient et font de bonnes œuvres, ceux-là sont les compagnons du Paradis, où ils demeureront éternellement.

    2:83 Lors Nous obtînmes l"engagement des fils d’Israël en leur disant : « N’adorez nul autre que Dieu, soyez bons envers vos père et mère, vos proches, les orphelins et les indigents, et ayez de bonnes paroles pour les gens. Accomplissez régulièrement la prière et acquittez la zakat. » Mais par la suite, à l’exception d’un petit nombre d’entre vous, vous vous êtes détournés et vous vous êtes écartés.

    2:84 Lors Nous obtînmes votre engagement en vous disant : « Ne répandez point votre sang et ne vous expulsez pas les uns les autres hors de vos maisons. » Puis vous avez ratifié l’engagement et vous en avez été témoins.

    2:85 Pourtant, voilà que vous vous entre-tuez, que vous expulsez certains d’entre vous de leurs maisons et que vous aidez injustement, par péché et transgression, ceux qui leur font du tort. Et s’ils viennent à vous en tant que captifs, vous les rançonnez alors qu’il vous était interdit, au départ, de les expulser de chez eux. Croyez-vous donc en une partie du Livre, et en reniez-vous une autre ? Quelle est donc la récompense des gens qui agissent ainsi, si ce n’est l’ignominie dans cette vie ? Et au Jour de la Résurrection, ils subiront le plus douloureux des châtiments. Dieu n’est point inattentif à ce que vous faites.

    2:86 Voilà ceux qui achètent la vie présente au prix de la vie future. Leur châtiment ne sera pas allégé et ils ne seront point secourus.

    2:87 Certes, Nous avons donné le Livre à Moïse et Nous avons envoyé, après lui, une succession de prophètes. Et Nous avons donné des preuves claires à Jésus, fils de Marie, et Nous l’avons renforcé du Saint-Esprit. Est-ce qu’à chaque fois qu’un messager (de Dieu) vient à vous avec des vérités contraires à vos souhaits, vous vous enflez d’orgueil ? Vous traitiez certains d’imposteurs, et vous en tuez d’autres ?

    2:88 Ils disent : « Nos cœurs sont incirconcis. » Non, mais Dieu les a maudits à cause de leur refus de croire, et bien faible est leur foi.

    2:89 Lorsque leur vient de Dieu un Livre confirmant celui qu’ils avaient déjà (alors qu’auparavant ils priaient pour obtenir une victoire décisive sur les négateurs), et lorsque leur vient ce qu’ils savent, au fond, ils refusent d’y croire. Que la malédiction de Dieu soit sur les négateurs !

    2:90 Comme est mauvais ce pour quoi ils ont vendu leur âme en refusant de croire en ce que Dieu a révélé, jaloux qu’Il fasse descendre, de par Sa grâce, la révélation à qui Il veut parmi Ses serviteurs. Ils ont encouru colère sur colère. Et pour les négateurs, il y aura un châtiment avilissant.

    2:91Lorsqu’on leur dit : « Croyez en ce que Dieu a révélé », ils disent : « Nous croyons en ce qui nous a été révélé à nous ». Et ils rejettent ce qui est venu par la suite, bien qu’il s’agisse de la vérité confirmant ce qu’ils possédaient déjà. Dis-leur : « Pourquoi donc avez-vous tué les prophètes de Dieu, par le passé, si vous étiez vraiment croyants ? »

    2:92 Moïse est venu à vous avec des preuves claires et pourtant, pendant son absence, vous avez pris le veau pour idole et vous étiez injustes.

    2:93 Lors Nous avons obtenu de vous un engagement et Nous avons élevé le Mont au-dessus de vous en vous disant : « Tenez fermement ce que Nous vous avons donné et écoutez ». Ils dirent : « Nous avons écouté et nous désobéissons ». Et parce qu’ils brisèrent leur engagement, l’amour et l’adoration du veau furent introduits profondément dans leur cœur. Dis-leur : « Quelles misérables actions votre foi vous pousse à accomplir si tant est que vous êtes croyants ! »

    2:94 Dis-leur : « S"il est vrai que l"ultime demeure auprès de Dieu vous soit réservée à l"exclusion des autres gens, souhaitez donc la mort, si vous êtes véridiques. »

    2:95 Mais jamais ils ne la souhaiteront, à cause de ce que leurs mains ont préparé. Et Dieu connaît parfaitement les injustes.

    2:96 Et tu les trouveras les plus avides de la vie d’ici-bas, plus encore que les polythéistes. Chacun d’entre eux souhaiterait pouvoir vivre mille ans. Mais vivre (mille ans) ne le sauverait nullement du châtiment. Dieu voit très bien ce qu’ils font.

    2:97 Dis : « Quiconque est ennemi de Gabriel doit savoir que c’est lui qui, par la permission de Dieu, a fait descendre sur ton cœur ce Livre, qui confirme ce qui avait été révélé auparavant et qui est un guide et une bonne nouvelle pour les croyants ».

    2:98 Quiconque est un ennemi de Dieu, de Ses anges, de Ses messagers, de Gabriel et de Michaël (Dieu sera son ennemi)… Car Dieu est l’ennemi des négateurs.

    2:99 En vérité, Nous t’avons révélé des signes évidents auxquels seuls les pervers ne croient pas.

    2:100 Eh quoi ! Chaque fois qu’ils concluent un pacte, un groupe d’entre eux le rejettent ? La vérité est que la plupart d’entre eux ne croient pas.

    2:101 Lorsque leur vient un messager de Dieu qui leur confirme ce qu’ils ont déjà, certains de ceux à qui le Livre avait été donné jettent le Livre de Dieu par-dessus leur épaule comme s’ils ne savaient rien.

    2:102 Ils suivent ce que les diables racontèrent du règne de Salomon, alors que Salomon n’était point mécréant, mais les diables l’étaient. Ils enseignaient aux gens la sorcellerie, ainsi que ce qui fut révélé aux anges Harout et Marout, à Babel. Mais ces deux anges n’enseignaient rien à personne sans leur avoir d’abord dit : « Nous ne sommes qu’une tentation ; ne sois donc pas mécréant. » Et de ces deux anges, les gens apprenaient à causer la désunion entre maris et femmes. Or ils ne pouvaient nuire à personne sans la permission de Dieu. Et ils apprenaient ainsi ce qui leur causait du tort et ne leur profitait point. Ils savaient certainement que ceux qui se procurent ce pouvoir n’auront aucune part dans l’au-delà. Certes, méprisable est le prix pour lequel ils ont vendu leur âme ; si seulement ils avaient su !

    2:103 S’ils avaient cru et s’étaient gardés de faire le mal, la récompense de Dieu aurait été bien meilleure ; si seulement ils avaient su !

    2:104 Ô vous qui croyez ! Ne dites pas (au Prophète) : « Favorise-nous », mais dites : « Regarde-nous », et écoutez attentivement. Pour les négateurs, il y aura un châtiment douloureux.

    2:105 Ni les négateurs parmi les gens du Livre, ni les polythéistes n’aiment que descende sur vous un bienfait de la part de votre Seigneur. Mais Dieu réserve à qui Il veut Sa miséricorde ; Il est d’une bonté incommensurable.

    2:106 Que Nous abrogions un verset ou que Nous le fassions oublier, Nous en apportons un meilleur ou un semblable. Ne sais-tu pas que Dieu a le pouvoir de faire ce qu’Il veut ?

    2:107 Ne sais-tu pas que c’est à Dieu qu’appartient le royaume des cieux et de la terre, et qu’en dehors de Dieu, vous n’avez ni protecteur ni secoureur ?

    2:108 Voudriez-vous interroger votre Messager comme auparavant on interrogea Moïse ? Celui qui substitue l’incroyance à la foi s’est certainement égaré du droit chemin.

    2:109 Nombre de gens du Livre désiraient avidement, par jalousie, vous rendre négateurs après que vous ayez cru, bien que la vérité leur soit devenue manifeste. Pardonnez-leur et soyez indulgents (envers eux) jusqu’à ce que Dieu donne Ses ordres. Certes, Dieu a le pouvoir de faire ce qu’Il veut

    2:110 Accomplissez la prière et acquittez la zakat. Et tout ce que vous avancez de bien pour votre âme, vous le retrouverez auprès de Dieu. Certes, Dieu voit parfaitement ce que vous faites.

    2:111 Ils disent : « Nul n’entrera au Paradis à moins d’être un juif ou un chrétien ». Voilà leurs chimères. Dis : « Apportez votre preuve, si vous êtes véridiques ».

    2:112 Non, mais quiconque soumet son être à Dieu, tout en faisant le bien, sa récompense est auprès de son Seigneur. Pour eux, nulle crainte, et ils ne seront point affligés.

    2:113 Les juifs disent : « Ils n’y a rien de vrai dans la voie que suivent les chrétiens», et les chrétiens disent : « Il n’y a rien de vrai dans la voie que suivent les juifs». Et pourtant, les deux lisent le Livre. Ceux qui ne savent pas ne font que répéter ces mêmes paroles. Dieu jugera entre eux, au Jour de la Résurrection, à propos de ce sur quoi ils diffèrent.

    2:114 Qui est plus injuste que celui qui empêche de mentionner le Nom de Dieu dans les mosquées, et qui s’efforce de les détruire ? Ceux-là n"y devraient entrer que le cœur rempli de crainte. Pour eux, l’ignominie sera leur lot ici-bas, et dans l’au-delà, ils auront un terrible châtiment.

    2:115 À Dieu appartiennent l’Est et l’Ouest. Où que vous vous tourniez, là est le visage de Dieu. Certes, Dieu est Immense dans Sa grâce ; et Il est Omniscient.

    2:116 Ils disent : « Dieu S’est donné un fils. » Qu’Il soit glorifié ! En vérité, c’est à Lui qu’appartient ce qui est dans les cieux et la terre. C’est à Lui que tous obéissent.

    2:117 Il est le Créateur des cieux et de la terre ! Lorsqu’Il décrète une chose, Il dit seulement « Sois ! » et elle est.

    2:118 Et ceux qui n’ont aucun savoir disent : « Pourquoi Dieu ne nous parle-t-il pas ou pourquoi un signe évident ne nous vient-il pas ? » Leur manière de parler est semblable à celle des gens avant eux. Leurs cœurs se ressemblent tous. Nous avons rendus clairs les signes pour les gens qui croient avec certitude.

    2:119 Certes, Nous t’avons envoyé avec la vérité, comme annonciateur de bonne nouvelle et comme avertisseur. Et tu ne seras pas questionné sur les habitants de l’Enfer.

    2:120 Ni les juifs ni les chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi jusqu’à ce que tu suives leur confession. Dis : « Certes, la voie de Dieu est la véritable voie ». Et si tu suis leurs désirs après les connaissances que tu as reçues, tu n’auras alors, contre Dieu, ni protecteur ni secoureur.

    2:121 Ceux à qui Nous avons donné le Livre et qui le récitent correctement, ceux-là y croient vraiment. Et ceux qui n’y croient pas, ce sont ceux-là les perdants.

    2:122 Ô enfants d’Israël, rappelez-vous le bienfait dont Je vous ai comblés, et que Je vous ai préférés à toutes les autres créatures.

    2:123 Prémunissez-vous contre un Jour où aucune âme ne profitera à une autre et où l’on n’acceptera d’elle aucune compensation et où aucune intercession ne lui sera utile ; et ils ne seront pas secourus.

    2:124 Quand son Seigneur éprouva Abraham par des commandements et qu"il les eût accomplis, Il dit : « Certes, Je vais faire de toi un guide pour les gens ». (Abraham) demanda : « Et parmi ma descendance ? » Dieu dit : « Mon engagement n’inclut pas les injustes. »

    2:125 Quand Nous fîmes de la Maison (à la Mecque) un lieu de visitation et un asile de paix pour les gens, en disant : « Adoptez comme lieu de prière ce lieu où Abraham se tint debout », Nous confiâmes à Abraham et Ismaël ceci : « Purifiez Ma Maison pour ceux qui circulent autour, y font retraite pieuse, s’y inclinent et s’y prosternent. »

    2:126 Quand Abraham dit : « Mon Seigneur ! Fais en une cité sûre, et nourris de fruits ses habitants, ceux qui croient en Dieu et au Jour dernier », Il répondit : « Quant à celui qui ne croit pas, Je lui accorderai une jouissance temporaire, puis Je le contraindrai au châtiment du Feu – quelle mauvaise destination ! »

    2:127 Quand Abraham et Ismaël érigeaient les assises de la Maison, « Notre Seigneur ! Accepte de nous (ceci). Certes, c’est Toi seul l’Audient, l’Omniscient.

    2:128 Notre Seigneur ! Fais de nous des soumis à Toi, et de notre progéniture une communauté (soumise à Toi) et montre-nous la façon de t’adorer et sois pardonneur envers nous. Certes, Toi, et Toi seul, es le Pardonneur, le Miséricordieux.

    2:129 Notre Seigneur ! Fais apparaître parmi eux (nos descendants) un messager qui soit un des leurs, qui leur récitera Tes versets, leur enseignera le Livre et la sagesse et les purifiera. Certes, Toi, et Toi seul, es le Puissant, le Sage.

    2:130 Et qui abandonne la religion d’Abraham sinon celui qui fait preuve de sottise ? En vérité, Nous l’avons choisi en ce monde et certes, il sera dans l’au-delà parmi les vertueux.

    2:131 Lorsque son Seigneur lui dit : « Soumets-toi », il dit : « Je me soumets au Seigneur des Mondes ».

    2:132 Il enjoignit la même chose à ses fils, et Jacob fit de même : « Ô mes fils ! Certes, Dieu a choisi pour vous la vraie religion ; ne mourez donc point autrement qu’en (soumis à Lui) ».

    2:133 Étiez-vous présents lorsque la mort se présenta à Jacob et qu’il dit à ses fils : « Qu’adorerez-vous après moi ? » Ils dirent : « Nous adorerons ton Dieu, Celui de tes pères, Abraham, Ismaël et Isaac ; un seul Dieu, et c’est à Lui que nous sommes soumis. »

    2:134 Voilà une communauté qui s’est éteinte. À eux ce qu’ils ont acquis et à vous ce que vous avez acquis. Et on ne vous demandera pas de comptes à propos de ce qu’ils faisaient.

    2:135 Et ils disent : « Soyez juifs ou chrétiens et vous serez bien guidés ». Dis-leur : « Non, mais nous suivons la religion d’Abraham, croyant originel, qui n’était point du nombre des polythéistes. »

    2:136 Dites (ô musulmans) : « Nous croyons en Dieu et en ce qui nous est révélé et en ce qui a été révélé à Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et les Tribus, et en ce qu’ont reçu Moïse et Jésus, et en ce qu’ont reçu les prophètes, de la part de leur Seigneur. Nous ne faisons aucune distinction entre eux, et c’est à Lui que nous sommes soumis. »

    2:137 S’ils croient à ce à quoi vous croyez, ils sont sur la bonne voie. Mais s’ils se détournent, alors ils sont coupables de schisme, et Dieu vous suffira contre eux. Il est l’Audient, l’Omniscient.

    2:138 (Nous adoptons) la religion de Dieu (soumission) et quelle religion est meilleure que celle de Dieu ? Nous sommes Ses adorateurs.

    2:139 Dis (aux gens du Livre) : « Osez-vous polémiquer avec nous au sujet de Dieu, alors qu’Il est notre Seigneur et le vôtre ? À nous nos actions et à vous les vôtres. C"est à lui que nous sommes dévoués.

    2:140 Ou dites-vous qu’Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et les Tribus étaient juifs ou chrétiens ? » Dis: « Est-ce vous qui savez, ou est-ce Dieu ? » Et qui est plus injuste que celui qui cache un témoignage qu’il a reçu de Dieu ? Dieu n’est pas inattentif à ce que vous faites.

    2:141 Voilà une communauté qui s’est éteinte. À eux ce qu’ils ont acquis, et à vous ce que vous avez acquis. Et on ne vous demandera pas comptes à propos de ce qu’ils faisaient.

    2:142 Les insensés d’entre les hommes diront : « Qui donc les a détournés de la direction de prière vers laquelle ils s’orientaient auparavant ? » Dis : « À Dieu appartiennent l’Est et l’Ouest. Il guide qui Il veut vers le droit chemin ».

    2:143 Ainsi avons-Nous fait de vous la communauté du juste milieu afin que vous soyez témoins contre l’humanité et que le Messager soit un témoin contre vous. Nous n’avions établi l’orientation première, vers laquelle tu te tournais, que pour déterminer qui suivrait le Messager et qui tournerait les talons. En vérité, ce fut [une épreuve] difficile, sauf pour ceux qui étaient guidés par Dieu. Jamais Dieu ne fera en sorte que votre foi ait été vaine, car Dieu est plein de compassion et de miséricorde envers les gens.

    2:144 Nous t’avons vu tourner ton visage vers le ciel. Alors maintenant, Nous t’orienterons vers une direction de prière que tu agréeras. Tourne ton visage en direction de la Mosquée sacrée ; et vous, (ô musulmans), où que vous soyez, tournez votre visage dans sa direction. Certes, ceux qui ont reçu le Livre savent que c"est la vérité de la part de leur Seigneur. Et Dieu n’est pas inattentif à ce qu’ils font.

    2:145 Et même si tu apportais toutes sortes de preuves à ceux qui ont reçu le Livre, ils ne suivraient pas ta direction de prière ; et toi, tu ne suis pas leur direction de prière et entre eux, les uns ne suivent pas la direction de prière des autres. Et si tu suis leurs désirs après le savoir que tu as reçu, tu compteras certainement parmi les injustes.

    2:146 Ceux à qui Nous avons donné l’Écriture Le (le Prophète) reconnaissent comme ils reconnaissent leurs propres enfants. Or un groupe d’entre eux dissimule sciemment la vérité.

    2:147 C’est la vérité venant de ton Seigneur : ne sois donc pas de ceux qui doutent.

    2:148 À chacun une direction vers laquelle il se tourne. Rivalisez donc les uns avec les autres dans les bonnes œuvres. Où que vous soyez, Dieu vous rassemblera, car Il est certes capable de tout.

    2:149 Et d’où que tu sortes, tourne ton visage vers la Mosquée sacrée. Certes, voilà la vérité de la part de ton Seigneur ; et Dieu n’est pas inattentif à ce que vous faites.

    2:150 Et d’où que tu sortes, tourne ton visage vers la Mosquée sacrée. Et où que vous soyez, (ô musulmans), tournez votre visage dans sa direction, afin que les gens n’aient point d’arguments contre vous, sauf ceux qui sont injustes, parmi les hommes. Ne les craignez pas, mais craignez Moi, afin que Je parachève Mon bienfait à votre égard et que vous soyez bien guidés.

    2:151 Ainsi, Nous vous avons envoyé un Messager issu de vous-mêmes, qui vous récite Nos signes, vous purifie, vous enseigne le Livre et la sagesse, et vous enseigne ce que vous ne saviez pas.

    2:152 Souvenez-vous donc de Moi, et Je me souviendrai de vous. Remerciez-Moi et ne soyez pas ingrats envers Moi.

    2:153 Ô vous qui croyez ! Cherchez secours dans la patience et la prière. Certes, Dieu est avec ceux qui sont patients.

    2:154 Et ne dites pas de ceux qui sont tués dans le sentier de Dieu qu’ils sont « morts ». Au contraire, ils sont bien vivants, mais vous n’en êtes pas conscients.

    2:155 Et Nous vous éprouverons certainement par un peu de peur, de faim, par des pertes de biens, de personnes et de récoltes. Mais annonce la bonne nouvelle à ceux qui sont patients,

    2:156 qui, lorsqu’un malheur les atteint, disent : « Certes, c’est à Dieu que nous appartenons et c’est à Lui que nous retournerons. »

    2:157 Voilà ceux qui reçoivent paix, bénédictions et miséricorde de leur Seigneur. Voilà ceux qui sont bien guidés.

    2:158 Certes, al-Safa et al-Marwah sont parmi les symboles de Dieu. Celui, donc, qui fait le pèlerinage à la Maison (de Dieu) ou qui s’y rend pour la visiter ne commet aucun péché en faisant le va-et-vient entre ces deux collines. Et quiconque fait une bonne action de son propre gré, Dieu est certes Reconnaissant, Omniscient.

    2:159 Ceux qui dissimulent ce que Nous avons révélé comme preuves et comme indications pour guider les gens, après que Nous les ayons rendues claires dans le Livre, ceux-là sont maudits par Dieu et maudits par ceux qui ont le pouvoir de maudire,

    2:160 excepté ceux qui se sont repentis, se sont amendés et ont ouvertement déclaré (la vérité). De ceux-là, J’accepte le repentir. Je suis le Pardonneur, le Miséricordieux.

    2:161 Certes, ceux qui ne croient pas et meurent mécréants recevront la malédiction de Dieu, des anges et de tous les hommes,

    2:162 sous le coup de laquelle ils demeureront éternellement. Le châtiment ne leur sera point allégé et ils n’auront droit à aucun répit.

    2:163 Votre Dieu est un Dieu unique. Nulle divinité à part Lui, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

    2:164 Certes, dans la création des cieux et de la terre, dans l’alternance de la nuit et du jour, dans les navires qui voguent en mer chargés de choses utiles aux gens, dans l’eau que Dieu fait descendre du ciel et par laquelle Il redonne vie à la terre desséchée et y répand des bêtes de toutes sortes, dans la variation des vents, et dans les nuages soumis entre le ciel et la terre, dans tout cela il y a des signes pour ceux qui raisonnent.

    2:165 Et pourtant, parmi les gens, il en est qui adoptent des objets d’adoration autres que Dieu, les aimant comme on aime Dieu. Or ceux qui croient sont les plus ardents en l"amour de Dieu. Lorsque les injustes verront le châtiment, ils sauront que la force est entièrement à Dieu et que Dieu est dur en châtiment !

    2:166 Quand les meneurs désavoueront les suiveurs à la vue du châtiment, les liens entre eux seront brisés.

    2:167 Et les suiveurs diront : « Si un retour [sur terre] nous était possible, nous les désavouerions comme ils nous ont désavoués. » Ainsi Dieu leur montrera leurs propres actions, sources de remords pour eux, et ils ne pourront pas sortir du Feu.

    2:168 Ô hommes ! Mangez de ce qui est licite et sain sur la terre, et ne suivez pas les traces de Satan : c’est votre ennemi déclaré.

    2:169 Il ne vous commande que le mal et la turpitude, et de dire au sujet de Dieu ce que vous ne savez pas.

    2:170 Et quand on leur dit: « Suivez ce que Dieu a révélé », ils répondent : « Nous suivons le chemin emprunté par nos ancêtres ». Quoi ! Et si leurs ancêtres n’avaient rien compris et n’avaient point été guidés ?

    2:171 Les négateurs ressemblent au (bétail contre) lequel on croasse et qui n"entend qu"appel et voix confus. Sourds, muets et aveugles, ils ne raisonnent point.

    2:172 Ô vous qui croyez ! Mangez des bonnes choses que Nous vous avons attribuées et remerciez Dieu si c’est Lui que vous adorez vraiment.

    2:173 Il ne vous a interdit que les charognes, le sang, la viande de porc et ce qui a été sacrifié au nom d’un autre que Dieu. Mais celui qui est poussé par nécessité (à manger ce qui est interdit), sans le désirer ardemment ni transgresser, ne commet aucun péché. Certes, Dieu est Pardonneur et Miséricordieux.

    2:174 Ceux qui cachent ce que Dieu a fait descendre du Livre et le vendent à vil prix, ceux-là ne s’emplissent le ventre que de feu. Au Jour de la Résurrection, Dieu ne leur parlera pas, ne les purifiera pas, et ils subiront un douloureux châtiment.

    2:175 Voilà ceux qui achètent l’erreur au lieu de la bonne direction, et le tourment au lieu du pardon. Qu’est-ce qui leur fera supporter le Feu ?

    2:176 C"est ainsi, car c’est avec la vérité que Dieu a révélé le Livre. Certes, ceux qui se querellent au sujet du Livre sont dans une profonde divergence.

    2:177 La piété ne consiste pas à tourner vos visages vers l’Est ou l’Ouest ; mais la piété est de croire en Dieu, au Jour dernier, aux anges, au Livre, aux prophètes, et de donner ses biens, par amour pour Dieu, à ses proches, aux orphelins, aux indigents, aux voyageurs, aux mendiants, et pour la libération des esclaves ; et c’est d"observer correctement ses prières et d"acquitter l’aumône légale. Et ceux qui respectent leurs engagements lorsqu’ils s’engagent, ceux qui sont patients en période de tribulations, d’adversité et de grande tension, les voilà, ceux qui sont véridiques et les voilà ceux qui craignent vraiment Dieu.

    2:178 Ô vous qui croyez ! Le talion vous est prescrit en matière de meurtres ; homme libre pour homme libre, esclave pour esclave et femme pour femme. Mais celui à qui son frère aura pardonné en quelque façon doit faire face à une requête convenable et doit payer des dommages de bonne grâce. C’est un allègement et une miséricorde de la part de votre Seigneur. Celui qui transgresse après cela recevra un douloureux châtiment.

    2:179 L’exercice du talion vous préserve la vie, ô doués d’intelligence ; peut-être deviendrez-vous pieux.

    2:180 On vous a prescrit, lorsque la mort de l’un de vous est proche et s’il laisse des biens, de les léguer de façon équitable à ses parents et à ses proches. C’est un devoir pour les pieux.

    2:181 Quiconque altère (le testament) après l’avoir entendu, le péché ne repose alors que sur ceux qui l’ont altéré. Certes, Dieu entend tout et sait tout.

    2:182 Mais quiconque craint d’un testateur quelque clause injuste ou inique et qu’il réconcilie les parties, alors il ne sera point blâmé. Certes, Dieu est Pardonneur et Miséricordieux.

    2:183 Ô vous qui croyez ! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux avant vous – peut-être deviendrez-vous pieux –

    2:184 pendant un nombre déterminé de jours. Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours. Et pour ceux qui ne pourraient le faire qu’avec (grande difficulté), il y a une compensation : nourrir une personne pauvre. Et quiconque fait le bien de son propre gré, c’est meilleur pour lui ; mais jeûner vaut beaucoup mieux pour vous, si vous saviez.

    2:185 Le mois de Ramadan est le mois durant lequel fut révélé le Coran comme guide pour les gens, comme preuves claires indiquant la bonne direction et comme discernement. Quiconque est présent en ce mois, qu’il jeûne. Et quiconque est malade ou en voyage, (qu’il jeûne) un nombre égal d’autre jours. Dieu veut vous faciliter les choses et non vous les rendre difficiles, afin que vous en complétiez le nombre et que vous proclamiez la grandeur de Dieu pour vous avoir guidés ; peut-être serez-vous alors reconnaissants.

    2:186 Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi, alors Je suis tout proche. Je réponds à la prière du suppliant quand il M’implore. Qu’ils répondent donc à Mon appel et qu’ils placent leur confiance en Moi ; peut-être seront-ils bien guidés.

    2:187 On vous a permis d’avoir des rapports avec vos épouses durant la nuit du jeûne. Elles sont un vêtement pour vous et vous êtes un vêtement pour elles. Dieu sait que vous faisiez cela clandestinement auparavant, mais Il vous a graciés et vous a pardonné. Ayez donc des rapports avec elles et recherchez ce que Dieu vous a ordonné ; et mangez et buvez à discrétion jusqu’à ce que vous voyiez se distinguer le fil blanc de l’aube du fil noir de la nuit. Observez alors rigoureusement le jeûne jusqu’à la tombée de la nuit et n’approchez pas vos épouses alors que vous êtes en retraite spirituelle dans les mosquées. Voilà les limites qui vous sont imposées par Dieu ; veillez donc à ne pas les enfreindre. C’est ainsi que Dieu expose aux gens Ses signes ; peut-être deviendront-ils pieux.

    2:188 Et ne dévorez pas mutuellement et injustement vos biens. Et ne les utilisez pas pour obtenir audition auprès des juges pour vous permettre de dévorer sciemment et illégalement une portion des biens d’autrui.

    2:189 Ils t’interrogent sur les nouvelles lunes. Dis : « Elles servent à compter le temps et à fixer le moment du pèlerinage. » Ce n’est pas un acte de piété que d’entrer dans les maisons par derrière [comme le font les idolâtres en certaines périodes] ; l’homme pieux est celui qui craint Dieu. Alors entrez dans les maisons par leurs portes et craignez Dieu ; peut-être serez-vous parmi ceux qui réussissent.

    2:190 Combattez dans le sentier de Dieu ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes, Dieu n’aime pas les transgresseurs.

    2:191 Et tuez-les où que vous les trouviez, et chassez-les d’où ils vous ont chassés, car la persécution est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Sainte Mosquée à moins qu’ils ne vous y attaquent les premiers; dans ce cas, tuez-les. Telle est la rétribution des mécréants.

    2:192 S’ils renoncent (à vous combattre), alors certes, Dieu est Pardonneur et Miséricordieux.

    2:193 Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de persécution et que la religion soit entièrement à Dieu. S’ils renoncent, alors qu’il n’y ait plus d’hostilités, sauf contre les oppresseurs.

    2:194 Un mois sacré pour un mois sacré. Le talion s’applique aussi aux choses sacrées. Donc quiconque vous attaque, attaquez-le de la même manière. Craignez Dieu et sachez que Dieu est avec les pieux.

    2:195 Dépensez vos biens dans le sentier de Dieu et ne causez pas votre destruction par vos propres mains. Et faites le bien ; certes, Dieu aime ceux qui font le bien.

    2:196 Accomplissez le pèlerinage et la visite (de la Mecque) pour Dieu. Et si vous êtes empêchés, alors faites un sacrifice qui soit aisé pour vous ; et ne rasez pas vos têtes avant que l"offrande n’ait atteint son lieu d"immolation. Quiconque est malade ou souffre d’une affection à la tête doit compenser par un jeûne, une aumône ou un sacrifice. Et si vous êtes en sécurité, quiconque désire grouper à la fois le pèlerinage et la visite (doit faire) un sacrifice qui lui soit facile. Et quiconque ne peut trouver d’offrandes, qu’il jeûne trois jours pendant le pèlerinage et sept jours une fois rentré chez lui, soit dix jours en tout. Cela est prescrit pour celui dont la famille n’habite pas près de la Mosquée Sacrée. Et craignez Dieu et sachez que Dieu est sévère en châtiment.

    2:197 Le pèlerinage a lieu au cours de mois bien connus. Quiconque souhaite l’accomplir, [qu’il se rappelle alors] : point de rapports intimes ni d’insultes ni de disputes durant le pèlerinage. Et le bien que vous faites, Dieu le sait. Et faites des provisions (pour l’au-delà) ; la meilleure des provisions est la piété. Alors craignez-Moi, ô gens doués de raison.

    2:198 Ce n’est point un péché pour vous que de rechercher quelque grâce de votre Seigneur. Et lorsque vous avancez parmi la foule en revenant de ‘Arafat, invoquez Dieu près du Monument Sacré. Rappelez-vous comment Il vous a guidés alors qu’auparavant vous étiez égarés.

    2:199 Ensuite, hâtez-vous de traverser l’endroit que les gens se hâtent de traverser et demandez le pardon de Dieu. Certes, Dieu est Pardonneur et Miséricordieux.

    2:200 Puis, quand vous avez terminé vos actes de dévotion, invoquez Dieu comme vous invoquiez vos pères, mais de façon plus ardente encore. Il est des gens qui disent seulement : « Notre Seigneur ! Donne-nous (des biens) en ce monde » ; pour ceux-là, nulle part dans l’au-delà.

    2:201 Il y a ceux qui disent : « Notre Seigneur ! Donne-nous ce qu’il y a de bon en ce monde et ce qu’il y a de bon dans l’au-delà ; et préserve-nous du châtiment du Feu ».

    2:202 Pour eux, il y aura une bonne part de ce qu’ils auront acquis. Et Dieu est prompt à régler les comptes.

    2:203 Invoquez Dieu durant un nombre de jours déterminés. Puis, quiconque devance (son départ) de deux jours n’est coupable d’aucun péché, et quiconque décide de s’attarder n’est coupable d’aucun péché non plus. Cela vaut pour celui qui se comporte de façon pieuse. Craignez Dieu et sachez que c’est vers Lui que vous serez rassemblés.

    2:204 Parmi les gens, il y a celui dont le discours sur la vie d’ici-bas te plaît, et qui prend Dieu à témoin de ce qu’il a dans le cœur, alors qu’il est le plus acharné des adversaires.

    2:205 Lorsqu’il se détourne, il s’efforce de répandre le désordre sur la terre et de détruire les récoltes et le bétail. Et Dieu n’aime point le désordre.

    2:206 Lorsqu’on lui dit : « Crains Dieu ! », son orgueil le pousse au péché. L’enfer lui règlera son compte ; et quel mauvais lieu de repos !

    2:207 Parmi les gens, il y a celui qui se sacrifie, recherchant en cela l’agrément de Dieu. Et Dieu est Compatissant envers Ses serviteurs.

    2:208 Ô vous qui croyez ! Entrez en plein dans la Paix, et ne suivez point les traces de Satan : c’est votre ennemi déclaré.

    2:209 Et si vous trébuchez après que les preuves claires vous soient venues, alors sachez que Dieu est Puissant et Sage.

    2:210 Qu’attendent-ils sinon que Dieu vienne à eux à l’ombre des nuages en compagnie des anges ? Ainsi, leur affaire serait déjà jugée. C’est à Dieu que toutes les affaires retournent.

    2:211 Demande aux enfants d’Israël combien de signes évidents Nous leur avons apportés ! Celui qui altère le bienfait de Dieu après qu’il lui soit parvenu, alors certes, Dieu est Sévère en châtiment.

    2:212 On a embelli la vie d’ici-bas à ceux qui ne croient pas et se moquent des croyants. Mais ceux qui craignent (Dieu) auront une position supérieure à eux, au Jour de la Résurrection. Dieu donne sans limites à qui Il veut.

    2:213 Les humains formaient une communauté unique. Alors Dieu envoya les prophètes leur annoncer la bonne nouvelle et les avertir. C’est ainsi qu’Il leur révéla les Écritures contenant la vérité pour leur servir de juge et trancher leurs différends. Mais, par haine les uns des autres, ceux qui avaient reçu (les Écritures) se mirent à se disputer à leur sujet après que des preuves claires leur furent venues. Et Dieu, par Sa grâce, guida ceux qui croyaient vers cette vérité même, au sujet de laquelle ils s’opposaient. Dieu guide qui Il veut sur le droit chemin.

    2:214 Pensez-vous accéder au Paradis alors que ne vous sont pas encore venues (des épreuves) semblables à celles que subirent les gens qui vécurent avant vous ? Afflictions et adversités s’abattirent sur eux ; ils furent secoués comme si un tremblement de terre les avait frappés, au point où le Messager et ceux qui croyaient comme lui s’écrièrent : « Quand donc viendra le secours de Dieu ? ». Le secours de Dieu est certainement tout proche.

    2:215 Ils t’interrogent, sur ce qu’ils doivent dépenser. Dis : « Ce que vous dépensez de bien doit aller aux parents, aux proches, aux orphelins, aux indigents et aux voyageurs. Quelque bien que vous fassiez, Dieu le sait parfaitement. »

    2:216 Le combat vous est prescrit, bien qu’il vous soit détestable. Mais il se peut que vous détestiez une chose alors qu’elle est un bien pour vous, et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle est mauvaise pour vous. Dieu sait, tandis que vous ne savez pas.

    2:217 Ils t’interrogent au sujet de la guerre durant les mois sacrés. Dis : « La guerre est une grave transgression ; mais plus grave encore, auprès de Dieu, est de détourner les gens de Son sentier, d"être impie envers Celui-ci et la Mosquée sacrée, et d’en expulser ses habitants. » Car la persécution est plus grave que le meurtre. Et jamais ils ne cesseront de vous combattre jusqu"à ce qu’ils vous détournent de votre religion, s’ils le peuvent. Et ceux qui deviennet apostats et meurent en étant mécréants… ceux-là sont ceux dont les œuvres seront vaines, dans ce monde comme dans l’au-delà. Ceux-là sont les gens du Feu, dans lequel ils demeureront éternellement.

    2:218 Certes, ceux qui ont cru et qui ont émigré, et qui ont fait effort dans le sentier de Dieu, ceux-là espèrent Sa miséricorde. Dieu est Pardonneur et Miséricordieux.

    2:219 Ils t’interrogent sur les boissons alcoolisées et les jeux de hasard. Dis : « Dans les deux, il y a un grand péché et quelques avantages pour les gens ; mais dans les deux, le péché est plus grand que le profit qu’on en tire. » Et ils t’interrogent sur ce qu’ils doivent dépenser. Dis : « L’excédent de vos biens. » Ainsi, Dieu vous rend-il explicites les signes ; peut-être méditerez-vous

    2:220 sur ce monde et sur l’au-delà. Et ils t’interrogent au sujet des orphelins. Dis : « Améliorer leur sort est la meilleure chose à faire. Et si vous associez vos affaires aux leurs, ils sont alors vos frères. Dieu sait distinguer celui qui cherche à faire le mal de celui qui cherche à faire le bien. Si Dieu avait voulu, Il vous aurait rendu les choses difficiles. Dieu est Puissant et Sage.

    2:221 N’épousez pas les femmes polythéistes tant qu’elles ne croiront pas. Et certes, une esclave croyante vaut mieux qu’une idolâtre libre, même si celle-ci vous plaît. Et ne donnez pas vos filles en mariage aux polythéistes tant qu’ils ne croiront pas. Certes, un esclave croyant vaut mieux qu’un idolâtre libre, même si ce dernier vous plaît. Ceux-là invitent au Feu, tandis que Dieu invite, de par Sa grâce, au Paradis et au pardon. Il expose Ses signes aux gens afin qu’ils se rappellent.

    2:222 Ils t’interrogent sur les menstruations. Dis : « C’est un inconfort ; écartez-vous des femmes durant ces moments. Ne les approchez intimement que lorsqu’elles sont pures. Une fois qu’elles sont purifiées, approchez-les suivant les prescriptions de Dieu. Il aime ceux qui se tournent vers Lui et ceux qui se purifient.

    2:223 Vos épouses sont comme un champ de labour pour vous ; allez à votre champ comme vous voulez, et oeuvrez pour vous-mêmes à l’avance. Craignez Dieu, et sachez que vous Le rencontrerez. Et annonce la bonne nouvelle aux croyants.

    2:224 N"utilisez pas (le nom) de Dieu, dans vos serments, pour vous dispenser d’être bons, pieux, et de réconcilier les gens. Dieu entend tout, et Il est Omniscient.

    2:225 Il ne vous demandera pas de comptes sur ce que vous dites sans réfléchir dans vos serments. Mais Il vous demandera des comptes sur ce que votre cœur aura acquis. Et Dieu est Pardonneur et Indulgent.

    2:226 Pour ceux qui font le serment de s’abstenir de leurs femmes, il y a un délai d’attente de quatre mois. S’ils se reprennent, (leur serment) sera annulé. Dieu est Pardonneur et Miséricordieux.

    2:227 Mais s’ils décident de divorcer, alors [qu’ils se souviennent que] Dieu est Celui qui entend tout, et Il est Omniscient.

    2:228 Les femmes divorcées doivent observer un délai équivalant à trois périodes de menstruations [avant de se remarier]. Et il ne leur est pas permis de taire ce que Dieu a créé dans leur ventre si elles croient en Dieu et au Jour Dernier. Et leurs maris feraient mieux de les reprendre, en ce cas, s’ils souhaitent la réconciliation. Les femmes ont, sur les hommes, des droits similaires aux droits [de ces derniers], et cela, conformément à la bienséance ; et les hommes ont un degré [de responsabilité] supérieur au leur.

    2:229 La répudiation est permise seulement deux fois avant la reprise de la femme dans le respect, ou sa libération, de façon équitable. Et il ne vous est pas permis de reprendre quoi que ce soit de ce que vous leur aviez donné, sauf dans le cas où tous deux craignent de ne pouvoir respecter les limites de Dieu. Et si vous craignez qu’ils ne puissent respecter les limites de Dieu, dans ce cas, il ne leur sera pas tenu rigueur si la femme décide de se libérer par rançon. Voilà les limites imposées par Dieu. Ne les transgressez pas. Car ceux qui transgressent les limites de Dieu… ceux-là sont les injustes.

    2:230 S’il la répudie (une troisième fois), alors elle ne lui sera plus licite pendant le temps où elle n’aura pas épousé un autre homme. Si ce dernier la répudie, nul reproche à faire aux deux anciens époux de se remarier, s’ils pensent pouvoir se conformer aux limites imposées par Dieu. Voilà les limites de Dieu. Il les expose aux gens qui comprennent.

    2:231 Quand vous répudiez vos épouses et que leur échéance arrive à terme, alors reprenez-les de façon équitable ou libérez-les de façon équitable. Ne les retenez pas pour leur faire du tort ; vous transgresseriez alors (les limites), et celui qui fait cela fait du tort à son âme. Ne prenez pas à la légère les versets de Dieu (par votre comportement), mais rappelez-vous le bienfait dont Dieu vous a gratifiés, ainsi que ce qu’Il vous a révélé du Livre et de la sagesse, par lesquels Il vous exhorte. Craignez Dieu et sachez que Dieu est Omniscient.

    2:232 Et quand vous avez divorcé d"avec vos femmes et que leur échéance est arrivée à terme, ne les empêchez pas de se remarier avec leurs (anciens) époux s’ils sont d’accord, et conformément à la bienséance. C’est là un avertissement pour celui qui croit en Dieu et au Jour Dernier. C’est plus vertueux, pour vous, et plus pur. Dieu sait, tandis que vous ne savez pas.

    2:233 Les mères qui veulent donner un allaitement complet devront allaiter deux ans. Le devoir de nourrir et de vêtir la mère allaitante de façon convenable revient au père de l’enfant. Nul ne devrait supporter plus que ses moyens. Une mère ne devrait pas avoir à souffrir à cause de son enfant, pas plus que le père ne devrait avoir à souffrir à cause de son enfant. Et il incombe à l’héritier (du père) les mêmes devoirs (qui incombaient au père). S’ils décident, après s’être consultés, et d’un commun accord, de sevrer l’enfant, il ne leur sera fait aucun reproche. Et si vous voulez confier vos enfants à une nourrice, on ne vous fera pas de reproches non plus, à condition que vous lui payiez ce que vous aviez convenu, conformément à l’usage en vigueur. Craignez Dieu, et sachez que Dieu voit parfaitement ce que vous faites.

    2:234 Les épouses de ceux d’entre vous qui meurent doivent observer un délai de quatre mois et dix jours (durant lequel elles ne peuvent se remarier). Passé ce délai, il n’y a aucun reproche à vous faire au sujet de ce qu’elles décident pour elles-mêmes de manière convenable. Et Dieu sait ce que vous faites.

    2:235 Il ne vous sera fait aucun reproche si vous proposez ouvertement le mariage à ces femmes ou si vous en nourrissez l’idée dans votre cœur. Dieu sait que vous songerez à elles. Mais ne leur promettez rien secrètement, sauf à leur dire des paroles honorables. Et ne consommez pas le mariage avant l’expiration du délai prescrit. Sachez que Dieu connaît ce qu’il y a dans votre âme. Prenez donc garde à Lui, et sachez qu’Il est Pardonneur et Indulgent.

    2:236 Vous ne commettez pas de péché si vous divorcez d’avec des épouses avant d’avoir consommé le mariage avec elles ou avant d’avoir convenu du montant de leur dot. Donnez-leur – le riche selon ses moyens et le pauvre selon ses moyens – une compensation raisonnable. (C’est là) un devoir de conscience pour les bienfaisants.

    2:237 Si vous divorcez d’avec elles avant d’avoir consommé le mariage mais après que leur dot ait été fixée, donnez-leur la moitié de leur dot, à moins qu’elles y renoncent ou que n’y renonce celui dont dépendait la conclusion du mariage. Le renoncement est plus proche de la piété. Et n’oubliez pas votre faveur mutuelle. Dieu voit parfaitement ce que vous faites.

    2:238 Soyez assidus à vos prières – et surtout à la prière médiane – et tenez-vous debout, devant Dieu, en toute humilité.

    2:239 Et si vous craignez [une attaque ennemie], vous (pouvez prier) debout ou sur vos montures. Et lorsque vous êtes à nouveau en sécurité, invoquez Dieu de la manière qu’Il vous a enseignée et que vous ne saviez pas.

    2:240 Ceux d’entre vous qui sont sur le point de mourir et qui laissent des épouses doivent léguer à celles-ci un montant suffisant à couvrir leurs dépenses d’usage pendant un an sans les expulser de chez elles ; mais si elles partent de leur propre gré, il ne vous (les héritiers du mort) sera fait aucun reproche relativement à la façon dont elles disposeront d’elles-mêmes, à condition que ce soit convenable. Dieu est Puissant et Sage.

    2:241 Et les femmes divorcées ont droit à une allocation raisonnable : c’est un devoir pour les pieux.

    2:242 C’est ainsi que Dieu vous expose Ses signes, afin que vous compreniez.

    2:243 As-tu considéré ceux qui, jadis, sortirent de leurs demeures par milliers, par crainte de la mort ? Dieu leur dit : « Mourez », après quoi Il les fit revivre. Certes, Dieu est rempli de bonté envers les gens, mais la plupart des gens ne sont pas reconnaissants.

    2:244 Combattez dans le sentier de Dieu et sachez que Dieu entend tout et qu’Il est Omniscient.

    2:245 Qui donc fera, de bonne grâce, un prêt à Dieu, Il le lui rendra multiplié plusieurs fois. Dieu restreint et étend (Ses faveurs tour à tour). Et c’est à Lui que vous retournerez.

    2:246 N’as-tu pas vu comment les notables d’Israël, après Moïse, dirent à l’un de leurs prophètes : « Désigne-nous un roi et nous combattrons dans le sentier de Dieu. » Il dit : « Et si vous ne combattez pas, lorsque le combat vous sera prescrit ? » Ils répondirent : « Pourquoi ne combattrions-nous pas dans le sentier de Dieu alors que nous avons été expulsés de nos maisons et séparés de nos enfants ? » Malgré cela, lorsque le combat leur fut prescrit, ils tournèrent tous le dos, à l’exception d’un petit nombre d’entre eux. Dieu connaît bien les injustes.

    2:247 Leur prophète leur dit : « Certes, Dieu vous a envoyé Saül pour qu’il soit votre roi. » Ils répondirent : « Comment pourrait-il régner sur nous ? Nous avons plus de droit que lui à la royauté, puisqu’on ne lui a pas prodigué suffisamment de richesses. » Il dit : « Certes, Dieu l’a préféré à vous et l’a abondamment pourvu en sagesse et en stature. » Dieu accorde Sa royauté à qui Il veut. Dieu est Immense dans Sa grâce et Il est Omniscient.

    2:248 Leur prophète leur dit : « Certes, le signe de sa royauté sera qu"il vous rapportera l’arche contenant une promesse de quiétude de la part de votre Seigneur, ainsi que les reliques de ce que laissèrent la famille de Moïse et la famille d’Aaron. Ce sont les anges qui la porteront. Certes, ce sera un signe pour vous si vous êtes croyants. »

    2:249 Puis lorsque Saül se mit en route avec l’armée, il dit : « Certes, Dieu va vous éprouver par une rivière. Quiconque boira de son eau ne sera plus des miens ; et quiconque n’y goûtera point sera des miens – de même que celui qui en puise un peu dans le creux de sa main. » Mais ils en burent tout de même, sauf un petit nombre d’entre eux. Et quand (Saül) et ses fidèles eurent franchi (la rivière), ils dirent : « Nous n’avons aucun pouvoir, aujourd’hui, contre Goliath et ses troupes. » Mais ceux qui avaient la certitude de rencontrer leur Seigneur s’exclamèrent : « Combien de fois un petit nombre a-t-il triomphé d’une armée puissante par la grâce de Dieu ! Dieu est avec ceux qui sont patients.»

    2:250 Et lorsqu’ils s’avancèrent pour affronter Goliath et ses troupes, ils dirent : « Seigneur ! Déverse sur nous la patience, affermis nos pas et aide-nous contre ce peuple de mécréants. »

    2:251 Alors ils les mirent en déroute, par la grâce de Dieu, et David tua Goliath. Dieu donna alors la royauté et la sagesse à David, et Il lui enseigna ce qu’Il voulut. Et si Dieu ne neutralisait pas une partie des hommes par une autre, la terre serait certainement corrompue. Mais Dieu est rempli de bonté envers (Ses) créatures.

    2:252 Voilà les versets de Dieu, que Nous te récitons, en toute vérité. Et tu es, certes, (l’un) de Nos messagers.

    2:253 Parmi ces messagers, Nous en avons privilégié certains par rapport à d’autres. Il y en a certains à qui Dieu a parlé, et d’autres qu’Il a élevés à un rang supérieur. Nous avons donné à Jésus, fils de Marie, des preuves claires, et Nous l’avons fortifié du Saint-Esprit. Et si Dieu avait voulu, les gens qui vinrent après eux (les messagers) ne se seraient pas entre-tués, après que les preuves claires leur furent venues. Mais ils divergèrent, et certains crurent tandis que d’autres furent infidèles. Si Dieu avait voulu, ils ne se seraient pas entre-tués ; mais Dieu fait ce qu’Il veut.

    2:254 Ô vous qui croyez ! Dépensez de ce que Nous vous avons donné avant que vienne le Jour où il n’y aura pas de marchandage, ni d’amitié (complaisante) ni d’intercession. Les mécréants, ce sont eux les injustes.

    2:255 Dieu ! Nul dieu excepté Lui, le Vivant, l’Éternel qui subsiste par Lui-même. Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. À Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui, sauf avec Sa permission ? Il sait ce qui se trouve devant eux (les êtres) et ce qui se trouve derrière eux, tandis qu’ils n’embrassent, de Sa science, que ce qu’Il veut. Son Trône s’étend au-delà des cieux et de la terre, et leur garde ne Le fatigue point. Il est le Très-Haut, le Majestueux.

    2:256 Nulle contrainte en religion. La bonne voie est désormais distincte de l’erreur. Celui qui rejette les fausses divinités et croit en Dieu a saisi l’anse la plus solide, qui ne se brisera jamais. Dieu entend et sait parfaitement tout.

    2:257 Dieu est le Protecteur de ceux qui croient. Il les fait sortir des ténèbres pour les guider vers la lumière. Quant à ceux qui ne croient pas, leurs protecteurs sont les fausses divinités. Ils les font sortir de la lumière pour les guider vers les ténèbres. Ceux-là sont les gens du Feu, dans lequel ils demeureront éternellement.

    2:258 N’as-tu pas considéré celui qui, parce que Dieu lui avait donné la royauté, se disputa avec Abraham au sujet de son Seigneur ? Abraham avait dit : « Mon Seigneur est Celui qui donne la vie et la mort ». L’autre répondit : « Je donne (aussi) la vie et la mort ». Alors Abraham dit : « Dieu fait se lever le soleil à l’est ; fais-le donc se lever à l’ouest. » Le mécréant resta alors confondu. Dieu ne guide point les injustes.

    2:259 Ou celui qui, passant par un village en ruines, s’exclama : « Comment Dieu va-t-Il redonner vie à ce village après sa mort ? » Alors Dieu le fit mourir pendant cent ans, puis le ramena à la vie. Il lui dit : « Combien de temps es-tu demeuré ainsi ? » « Je suis resté un jour, ou une partie d’une journée. » (Dieu) lui dit : « Non, tu es demeuré ainsi cent ans. Regarde donc ta nourriture et ta boisson ; elles ne se sont pas gâtées. Regarde ton âne ! Et afin que Nous fassions de toi un signe pour les gens, regarde ces ossements, comme Nous les rassemblons et comme Nous les recouvrons ensuite de chair ! Devant l’évidence, il dit : « Je sais, maintenant, que Dieu est Omnipotent. »

    2:260 Quand Abraham dit : « Mon Seigneur ! Montre-moi comment Tu revivifies les morts. » Dieu dit : « Ne crois-tu pas ? » Abraham dit : « Si, mais c’est afin que mon cœur soit rassuré. » Dieu dit : « Prends quatre oiseaux, dresse-les à te suivre et coupe-les (en morceaux). Puis, sur des monts séparés, éparpille leurs morceaux et ensuite, appelle-les ; ils vont venir à toi avec empressement. Sache que Dieu est Puissant et Sage. »

    2:261 Le cas de ceux qui dépensent leurs biens dans le sentier de Dieu est similaire à celui d"un grain d’où naissent sept épis, qui renferment cent grains chacun. Dieu multiplie la récompense à qui Il veut. La grâce de Dieu est immense et Il est Omniscient.

    2:262 Ceux qui dépensent leurs biens dans le sentier de Dieu et qui ne font suivre leurs largesses ni d’un rappel ni d’un tort, leur récompense est auprès de leur Seigneur. Nulle crainte pour eux, et ils ne seront point affligés.

    2:263 Une bonne parole et un pardon valent mieux qu’une aumône suivie d’un tort. Dieu Se suffit à Lui-même et Il est Doux.

    2:264 Ô vous qui croyez ! Ne rendez pas vaines vos aumônes en les faisant suivre d’un rappel ou d’un tort, comme celui qui ne dépense ses biens que pour être vu des autres et qui ne croit point en Dieu et au Jour Dernier. Il ressemble à un rocher recouvert de terre ; qu’une averse tombe sur lui, elle le laisse lisse et dénudé. De telles personnes ne profiteront jamais de ce qu’elles croyaient acquérir. Dieu ne guide point les mécréants.

    2:265 Ceux qui dépensent leurs biens en cherchant l’agrément de Dieu, ainsi que pour fortifier leur âme, ressemblent à un jardin sur une colline. Qu’une averse l’atteigne, il double ses fruits. Et s’il ne reçoit point d’averse, une bruine lui suffit. Dieu voit parfaitement ce que vous faites.

    2:266 L’un d’entre vous aimerait-il avoir un jardin de dattiers et de vignes sous lequel coulent les ruisseaux, et qui lui donne toutes sortes de fruits ? Mais voici que la vieillesse le rattrape tandis que ses enfants sont encore petits, et qu"un tourbillon de feu s’abat sur son jardin et le brûle. Ainsi Dieu vous explique les signes afin que vous méditiez.

    2:267 Ô vous qui croyez ! Dépensez des bonnes choses que vous avez gagnées et des récoltes que Nous avons fait sortir de la terre pour vous. Et ne recherchez pas ce qu"il est mauvais de donner, alors que vous ne l’accepteriez vous-mêmes que les yeux fermés. Sachez que Dieu Se suffit à Lui-même et qu’Il est Digne de louanges.

    2:268 Satan vous promet la pauvreté et vous ordonne la turpitude ; tandis que Dieu vous promet pardon de Sa part et Sa générosité. La grâce de Dieu est immense et Il est Omniscient.

    2:269 Il donne la sagesse à qui Il veut, et celui à qui a été donnée la sagesse a vraiment reçu un bien immense. Seuls ceux doués d"intelligence se souviennent.

    2:270 Quelles que soient les dépenses que vous faites, ou vos vœux, certes Dieu le sait. Et les transgresseurs n’ont point de secoureurs.

    2:271 Si vous donnez ouvertement vos aumônes, c’est bien ; mais si vous le faites discrètement en les donnant aux pauvres, ce sera meilleur pour vous et cela expiera certains de vos péchés. Dieu est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.

    2:272 Il ne t’incombe pas de les guider ; Dieu guide qui Il veut. Et quelles que soient les bonnes choses que vous dépensez, c’est à votre avantage, lorsque vous ne le faites que pour la recherche du Visage de Dieu. Quelles que soient les bonnes choses que vous dépensez, vous en serez pleinement récompensés et vous ne serez point lésés.

    2:273 (Les aumônes sont) pour les pauvres confinés dans le sentier de Dieu, qui ne peuvent parcourir le monde, et que celui qui ne les connaît pas imagine riches à cause de leur réserve. Tu les reconnaîtras à leur aspect ; ils n’importunent personne en mendiant. Tout ce que vous dépensez de bien, certes Dieu le sait.

    2:274 Ceux qui, de nuit et de jour, en secret et ouvertement, dépensent leurs biens, en vérité leur récompense est auprès de Dieu. Ils n’auront rien à craindre et ne seront point affligés.

    2:275 Ceux qui vivent de l’intérêt usuraire seront ressuscités comme des gens que le toucher de Satan a rendus déments. Cela parce qu’ils disent : « Le commerce est comme l’intérêt », alors que Dieu a rendu licite le commerce et illicite l’intérêt usuraire. Celui qui cesse dès que lui vient une exhortation de son Seigneur peut conserver ce qu’il a acquis auparavant ; son affaire est dorénavant entre les mains de Dieu. Quant à ceux qui récidivent… les voilà les gens du Feu, dans lequel ils demeureront éternellement.

    2:276 Dieu anéantit l’intérêt et fait fructifier les aumônes. Et Dieu n’aime aucun pécheur ingrat.

    2:277 Certes, ceux qui croient, font de bonnes œuvres, accomplissent la prière et acquittent l"aumône légale trouvent leur récompense auprès de leur Seigneur ; ils n’auront rien à craindre et ne seront point affligés.

    2:278 Ô vous qui croyez ! Craignez Dieu et abandonnez ce qui reste de l’intérêt si vous êtes croyants.

    2:279 Et si vous ne le faites pas, soyez avertis d’une guerre de la part de Dieu et de Son messager. Si vous vous repentez, vous aurez vos capitaux. Ne lésez personne et vous ne serez point lésés.

    2:280 Si le débiteur est dans la gêne, (que lui soit accordé) un sursis jusqu’à ce qu’il soit dans une situation plus aisée. Si, par charité, vous lui faites grâce de la dette, cela est bien meilleur pour vous, si vous saviez !

    2:281 Prémunissez-vous contre un Jour où vous serez ramenés vers Dieu. Chaque âme sera alors pleinement rétribuée pour ce qu’elle aura acquis ; et ils ne seront point lésés.

    2:282 Ô vous qui croyez ! Lorsque vous contractez une dette à échéance déterminée, mettez-la par écrit. Qu’un scribe l’écrive en toute justice. Un scribe n"a pas à refuser d’écrire, selon ce que Dieu lui a enseigné. Qu’il écrive donc, et que le débiteur dicte, et qu’il craigne Dieu son Seigneur, en se gardant d’en rien diminuer. Si le débiteur est sot ou simple d’esprit, ou incapable de dicter lui-même, que son représentant dicte alors en toute justice. Appelez comme témoins deux hommes parmi vous. A défaut de deux hommes, alors un homme et deux femmes parmi ceux que vous agréez comme témoins, en sorte que si l’une d’elles se trompe, l’autre puisse lui rappeler. Les témoins ne doivent pas refuser lorsqu’ils sont appelés. Ne répugnez pas à mettre par écrit le contrat, ainsi que son terme, que la dette soit minime ou importante. Cela est plus équitable auprès de Dieu ; c’est un meilleur élément de preuve et le meilleur moyen d’écarter les doutes entre vous. Mais s’il s’agit d’une marchandise que vous transférez de main en main, vous ne commettez pas de péché en ne l’écrivant pas. Prenez des témoins lorsque vous faites des transactions entre vous, et qu’aucun tort ne soit causé à la personne qui écrit ni aux témoins. Si vous leur causez du tort, certes, votre cœur est entaché de péché. Craignez Dieu ; Dieu vous enseigne. Et Il est Omniscient.

    2:283 Si vous êtes en voyage et que vous ne trouvez pas de scribe, un gage (suffit). Si vous vous faites mutuellement confiance, que celui à qui on a confié une chose la restitue, et qu’il craigne Dieu, son Seigneur. Ne vous abstenez pas de témoigner. Quiconque étouffe (le témoignage), a certes le cœur entaché de péché. Dieu sait parfaitement ce que vous faites.

    2:284 C’est à Dieu qu’appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre ; que vous manifestiez ce que vous avez à l’esprit ou que vous le taisiez, Dieu vous en demandera compte. Il pardonnera à qui Il voudra et châtiera qui Il voudra. Dieu est Tout-Puissant.

    2:285 Le Messager croit en ce qui lui a été révélé de la part de son Seigneur, et les croyants aussi. Tous croient en Dieu, en Ses anges, en Ses livres et en Ses messagers : « Nous ne faisons aucune distinction entre Ses messagers ; nous avons entendu et nous obéissons. (Accorde-nous), Seigneur, Ton pardon ; vers Toi est notre retour. »

    2:286 Dieu n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. En sa faveur, elle n’aura que ce qu’elle aura acquis, et en sa défaveur, elle n’aura que ce qu’elle aura mérité. Notre Seigneur ! Ne nous blâme pas s’il nous arrive d’oublier ou de commettre une erreur ! Notre Seigneur ! Ne nous charge pas d’un fardeau lourd comme celui dont Tu as chargé ceux qui vécurent avant nous. Notre Seigneur ! Ne nous impose pas ce que nous n’avons pas la force de supporter ! Efface nos péchés, pardonne-nous et fais-nous miséricorde. Tu es notre Protecteur ; accorde-nous la victoire sur les peuples infidèles.

Commentaires

app android

Sélections