• Les vertus du Coran


Sourate Les rècits (Al Qasas)
Cheik / Ali El hudhaify

  • Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

    28:1 Ta. Sin. Mim.

    28:2 Voici les signes du Livre explicite.

    28:3 Nous te racontons, en toute vérité et à l’intention des gens qui croient, une partie de l’histoire de Moïse et Pharaon.

    28:4 Pharaon s’était érigé [en despote arrogant], sur terre, et avait divisé son peuple en clans. Il opprimait l’un d’eux, dont il faisait tuer les enfants mâles, tout en épargnant les femmes. Il était vraiment de ceux qui sèment la corruption.

    28:5 Mais Nous voulions favoriser ceux qui avaient été opprimés sur terre et faire d’eux des exemples (à suivre) et des héritiers.

    28:6 Nous voulions les établir fermement sur terre et réaliser sous les yeux de Pharaon, de Haman et de leurs troupes ce qu’ils redoutaient tant de leur part.

    28:7 Et Nous révélâmes à la mère de Moïse : « Allaite-le. Et quand tu craindras pour sa vie, jette-le dans le flot. N’aies nulle crainte et ne t’afflige pas! Nous te le rendrons et ferons de lui (l’un) de Nos messagers. »

    28:8 C’est ainsi que la famille de Pharaon recueillit (cet enfant) qui plus tard, allait devenir pour eux un ennemi et une source d’affliction. Certes, Pharaon, Haman et leurs troupes étaient d’impénitents pécheurs.

    28:9 La femme de Pharaon dit : « (Cet enfant) sera une consolation pour moi et pour toi. Ne le tue pas; il pourrait nous être utile, ou peut-être le prendrons-nous pour fils. » Ils ne pressentaient rien.

    28:10 Et le cœur de la mère de Moïse devint vide, au point où peu s’en fallut qu’elle ne divulguât tout; mais Nous renforçâmes son cœur pour qu’elle reste du nombre des croyants.

    28:11 Elle dit à la sœur (de Moïse) : « Suis-le! ». Alors cette dernière observa [son frère] de loin sans qu’ils ne s’en rendent compte.

    28:12 Puis, Nous fîmes en sorte qu’il refuse le sein de toute nourrice. Alors (la sœur de Moïse) dit [aux gens de Pharaon] : « Puis-je vous indiquer une famille qui s’en chargera pour vous et prendra soin de lui? »

    28:13 C’est ainsi que Nous le rendîmes à sa mère, afin qu’elle soit réconfortée et qu’elle ne s’afflige plus, et afin qu’elle sache que la promesse de Dieu est vraie. Mais la plupart d’entre eux ne savent pas.

    28:14 Et lorsqu’il eut atteint sa maturité et sa pleine vigueur, Nous lui donnâmes sagesse et savoir. C’est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants.

    28:15 Un jour, il entra dans la ville à un moment où ses habitants avaient relâché leur vigilance. Il y trouva deux hommes qui se battaient; l’un était de ses partisans, tandis que l’autre faisait partie d’un groupe ennemi. L’homme de son parti l’appela au secours contre l’ennemi commun. Alors Moïse asséna [à cet ennemi] un coup de poing qui l’acheva. Puis il se dit : « C’est là l’œuvre de Satan, ennemi juré (des humains), qu’il se plaît à égarer. »

    28:16 Et [s’adressant à Dieu], il dit : « Seigneur! Je me suis fait du tort à moi-même. Pardonne-moi! » Alors Dieu lui pardonna, car c’est Lui, vraiment, le Pardonneur, le Miséricordieux.

    28:17 Puis Moïse dit : « Seigneur! Puisque Tu m’as ainsi favorisé, jamais plus je ne soutiendrai les criminels. »

    28:18 Le lendemain matin, il se trouva en ville, craintif et regardant de tous côtés, quand soudain, celui qui, la veille, l’avait appelé au secours, l’appela à nouveau à grands cris. Moïse lui dit : « Tu es décidément un égaré! »

    28:19 Et il allait s’attaquer, (à nouveau), à leur ennemi commun, lorsque ce dernier s’écria : « Ô Moïse! Veux-tu donc me tuer comme tu as tué un homme, hier? Tu ne serais alors qu’un tyran, sur terre, et non un homme de bien. »

    28:20 C’est alors qu’un homme vint du bout de la ville en courant et dit : « Ô Moïse! Les notables sont en train de se concerter à ton sujet et ta mort est déjà décidée! Quitte (la ville) : c’est un conseil sincère que je te donne. »

    28:21 Alors Moïse s’enfuit, craintif et sur le qui-vive. Il dit : « Seigneur! Sauve-moi de ce peuple injuste! ».

    28:22 Et lorsqu’il se dirigea en direction de Madyan, il dit : « Peut-être mon Seigneur me guidera-t-Il sur le droit chemin. ».

    28:23 Quand il arriva au point d’eau de Madyan, il y trouva un attroupement de gens qui abreuvaient (leurs bêtes). Il y trouva également deux femmes qui se tenaient à l’écart en retenant (leurs troupeaux). Il leur dit : « Que faites-vous ici? » Elles répondirent : « Nous ne pouvons abreuver (nos troupeaux) qu’après le départ de ces bergers; notre père est fort âgé. »

    28:24 Alors il abreuva les bêtes pour elles, puis se retira à l’ombre et dit : « Seigneur! J’ai grand besoin du bien que tu fais descendre vers moi. »

    28:25 L’une des deux femmes revint alors à pas timides vers lui et lui dit : « Mon père t’appelle auprès de lui; il aimerait te récompenser pour avoir abreuvé (les bêtes) pour nous. » Moïse se rendit auprès du vieillard et lui raconta (toute) son histoire. Le vieillard lui dit : « Tu n’as plus rien à craindre; te voilà délivré de ce peuple injuste. »

    28:26 Alors l’une des deux femmes dit : « Ô mon père! Engage-le [à ton service]! Car le meilleur (homme) que tu puisses engager est celui qui est fort et digne de confiance. »

    28:27 Il dit : « Je voudrais te marier à l’une de mes deux filles que voici, à condition que tu travailles à mon service pour une durée équivalente à huit ans. Si tu veux en prolonger le délai jusqu’à dix, ce sera de ton propre gré, car je ne veux rien t’imposer d’excessif. Si Dieu le veut, tu trouveras en moi un homme de bien. »

    28:28 Moïse répondit : « Voilà qui est convenu entre nous. Quel que soit celui des deux termes que j’accomplirai, qu’il n’y ait aucune injustice contre moi. Et Dieu est garant de ce que nous disons. »

    28:29 Puis, au terme du délai convenu, Moïse se mit en route avec sa famille. Il aperçut un feu du côté du Mont Sinaï. Il dit aux siens : « Attendez-moi ici. J’ai vu du feu, au loin; peut-être en rapporterai-je une information ou du moins un tison pour que vous vous réchauffiez. »

    28:30 Lorsqu’il y fut arrivé, il s’entendit appeler du flanc droit de la vallée, dans le site béni de Dieu. [La voix provenait] de l’arbre: « Ô Moïse! C’est Moi, Dieu, le Seigneur des mondes.

    28:31 Jette ton bâton par terre. » Mais quand il vit son bâton se tordre comme un démon, il se tourna aussitôt [pour s’enfuir précipitamment], (mais la voix lui dit) : « Ô Moïse! Approche, et ne crains rien! Tu es du nombre de ceux qui sont en sécurité.

    28:32 Plonge ta main dans l’ouverture de ta tunique; elle en ressortira d’une blancheur éclatante, mais sans aucun mal. Et serre ton bras contre toi pour dissiper ta peur. Voilà donc deux preuves de ton Seigneur pour Pharaon et ses notables. Ce sont vraiment des pervers. »

    28:33 « Seigneur, dit Moïse, j’ai tué un des leurs et je crains qu’ils ne me tuent.

    28:34 Mon frère Aaron est plus éloquent que moi. Envoie-le donc avec moi pour qu’il m’aide à confirmer mes propos. Je crains, vraiment, qu’ils ne me traitent de menteur. »

    28:35 Dieu dit : « Soit! Nous allons, par ton frère, te rendre plus fort, et Nous vous donnerons, à tous deux, un pouvoir tel qu’ils ne pourront vous atteindre. Et grâce à Nos signes, vous serez, de même que ceux qui vous suivent, les (grands) vainqueurs. »

    28:36 Mais quand Moïse vint à eux avec Nos signes évidents, ils dirent : « Ce n’est là que magie inventée. Jamais nous n’avons entendu parler de cela chez nos ancêtres. »

    28:37 Moïse dit : « Mon Seigneur connaît mieux (que quiconque) celui qu’Il a envoyé avec la bonne voie (à suivre), et à qui reviendra la Demeure finale. En vérité, les injustes ne réussiront jamais. »

    28:38 Alors Pharaon dit : « Ô notables! Je ne vous connais pas d’autre divinité que moi-même. Ô Haman, allume-moi le four à briques, puis construis-moi une tour afin que je puisse monter jusqu’au dieu de Moïse. Mais je pense, en vérité, qu’il est du nombre des menteurs. »

    28:39 Lui et ses troupes s’enflèrent d’un orgueil démesuré sur cette terre et ce, sans aucun droit. Et ils pensaient que jamais ils ne seraient ramenés vers Nous, un jour.

    28:40 Nous le saisîmes donc, ainsi que ses soldats, et les jetâmes à la mer. Vois donc quelle a été la fin des injustes!

    28:41 Et Nous fîmes d’eux des guides appelant les gens vers le Feu. Au Jour de la Résurrection, ils ne seront point secourus.

    28:42 Et, dans cette vie, ils ont été poursuivis de Notre malédiction, tandis qu’au Jour de la Résurrection, ils seront parmi les enlaidis.

    28:43 Nous avons effectivement donné le Livre à Moïse après avoir fait périr les générations anciennes, comme appel à la clairvoyance, guidance et miséricorde pour les gens. Peut-être se rappellent-ils ?

    28:44 Tu n’étais pas, sur le versant ouest (du Mont Sinaï) quand Nous avons exposé les commandements à Moïse; tu n’étais pas parmi les témoins.

    28:45 Mais Nous avons fait naître de (nouvelles) générations dont l’âge s’est prolongé. Et tu n’as pas vécu (non plus) parmi les gens de Madyan, leur récitant Nos signes. Mais c"est Nous qui envoyons les messagers.

    28:46 Et tu n’étais pas, non plus, sur le flanc du Mont Tor quand Nous avons appelé (Moïse). Mais (la connaissance de ces faits) est une miséricorde de la part de ton Seigneur, afin que tu avertisses un peuple à qui nul avertisseur avant toi n’est venu; peut-être prêteront-ils attention.

    28:47 Autrement, s’ils étaient affligés d’un malheur en conséquence de leurs œuvres, ils diraient : « Notre Seigneur! Pourquoi ne nous as-Tu pas envoyé de messager? Nous aurions suivi Tes signes et aurions été croyants! »

    28:48 Mais lorsque la vérité émanant de Nous leur est parvenue, ils ont dit : « Pourquoi n’a-t-il pas reçu la même (révélation) que Moïse? » Et pourtant, n’ont-ils pas rejeté ce qui avait été donné à Moïse, par le passé, disant : « Deux magies se sont mutuellement soutenues! » ? Et ils ont ajouté : « Nous ne croyons ni en l’une ni en l’autre. »

    28:49 Dis-leur : « Apportez donc une Écriture venant de Dieu qui soit un meilleur guide que ces deux-là et je la suivrai, si vous êtes véridiques. »

    28:50 Et s’ils ne te répondent pas, sache alors qu’ils ne font que suivre leurs passions. Et qui est plus égaré que celui qui s’en tient seulement à ses passions sans être guidé par Dieu? Dieu ne guide jamais les injustes.

    28:51 Nous leur avons déjà fait parvenir Notre parole afin qu’elle leur serve de rappel.

    28:52 Ceux à qui Nous avions donné les Écritures [avant le Coran] croient à ce dernier.

    28:53 Et quand on le leur récite, ils disent : « Nous y croyons. Il s’agit bien de la vérité émanant de notre Seigneur. Avant même sa révélation, nous étions soumis (à Dieu). »

    28:54 Voilà ceux qui recevront une double récompense pour leur patience, pour avoir répondu au mal par le bien, et pour avoir dépensé (en charité) de ce que Nous leur avons attribué.

    28:55 Et quand ils entendent des futilités, ils s’en détournent en disant : « À nous nos actions et à vous les vôtres. Que la paix soit sur vous! » (Puis en eux-mêmes se disent) : « Nous n’avons rien à voir avec les ignorants! ».

    28:56 Tu ne guides pas celui que tu aimes. C’est plutôt Dieu qui guide qui Il veut. Et Il connaît le mieux ceux qui sont dans la bonne voie.

    28:57 Et [les Mecquois] disent : « Si nous suivons la bonne voie avec toi, nous serons arrachés de nos terres. » N’avons-Nous pas établi pour eux une enceinte sacrée, sûre, où, par Notre grâce, des produits de toutes sortes sont apportés pour leur subsistance? Mais la plupart d’entre eux ne savent pas.

    28:58 Et combien de cités avons-Nous détruites parce qu’elles n’étaient point reconnaissantes de l’abondance dont elles jouissaient! Et leurs demeures sont (toujours) là, mais ne sont plus habitées, à l’exception de quelques-unes. Et c’est Nous qui en fûmes les héritiers.

    28:59 Et jamais ton Seigneur n’a détruit de cités avant d’avoir envoyé en leur centre un messager pour leur réciter Nos signes. Et Nous ne détruisons des cités que lorsque leurs habitants sont injustes.

    28:60 Tout ce qui vous a été donné (ici-bas) est une jouissance éphémère et sa parure. Mais ce qui est auprès de Dieu est meilleur et plus durable. Ne comprenez-vous donc pas?

    28:61 Celui à qui Nous avons fait une belle promesse dont il verra l’accomplissementest-il comparable à celui que Nous avons comblé de biens en ce monde et qui, le Jour de la Résurrection, devra comparaître (devant Nous)?

    28:62 Et le jour où Il les appellera, Il dira : « Où sont ceux que vous prétendiez être Mes associés? »

    28:63 Ceux contre qui Nos décrets se seront réalisés répondront : « Voici, Seigneur, ceux que nous avons égarés comme nous nous sommes égarés nous-mêmes. Nous les désavouons devant Toi; ce n’est pas nous qu’ils adoraient. »

    28:64 Et on leur dira : « Appelez vos (prétendus) associés (de Dieu). » Ils les appelleront, mais ceux-ci ne leur répondront pas. Et quand ils verront le châtiment [imminent] devant eux, ils souhaiteront alors avoir suivi le droit chemin!

    28:65 Et le Jour où Il les appellera et leur demandera : « Qu’avez-vous répondu aux messagers? »

    28:66 Ce Jour-là, ils seront tellement embarrassés qu’ils ne trouveront plus d’arguments et ne se poseront plus de questions.

    28:67 Celui qui se sera repenti, qui aura cru et fait le bien sera peut-être parmi ceux qui auront réussi.

    28:68 Ton Seigneur crée ce qu’Il veut et choisit [ce qu’Il veut]. Il ne leur a jamais appartenu de choisir. Gloire à Dieu! Il transcende ce qu’ils Lui associent!

    28:69 Ton Seigneur sait ce que dissimule leurs poitrines et ce qu’ils divulguent tout haut.

    28:70 C’est Lui, Dieu. Nul Dieu que Lui. À Lui les louanges ici-bas comme dans l’au-delà. C’est à Lui qu’appartient le commandement et c’est vers Lui que vous serez ramenés.

    28:71 Dis : « Que diriez-vous si Dieu faisait durer la nuit en permanence jusqu’au Jour de la Résurrection? Quelle divinité autre que Dieu pourrait vous apporter de la lumière? N’entendez-vous donc pas? »

    28:72 Dis : « Que diriez-vous si Dieu faisait durer le jour en permanence jusqu’au Jour de la Résurrection? Quelle divinité autre que Dieu pourrait vous apporter la nuit pour que vous vous reposiez? Ne voyez-vous donc pas? »

    28:73 C’est par Sa miséricorde qu’Il vous a assigné la nuit et le jour, l’une pour que vous vous reposiez et l’autre pour vous permettre d’aller en quête de Sa grâce. Peut-être Lui serez-vous reconnaissants?

    28:74 Et le Jour où Il les appellera et leur demandera : « Où sont ceux que vous prétendiez être Mes associés? ».

    28:75 (Ce jour-là), Nous ferons surgir un témoin de chaque communauté et dirons à chacun : « Apportez votre preuve! ». Ils sauront alors que la vérité ne se trouve qu’en Dieu; et tout ce qu’ils avaient inventé les abandonnera.

    28:76 En vérité, Coré appartenait au peuple de Moïse ; il était violent envers eux. Nous lui avions donné tant de trésors que le poids des seules clefs des coffres qui les renfermaient constituait un véritable fardeau pour toute une troupe d’hommes bien vigoureux. Son peuple lui dit : « Ne te réjouis point; car Dieu n’aime pas les arrogants.

    28:77 Et recherche, à travers les biens que Dieu t’a donnés, la demeure dernière, sans toutefois oublier ta part en cette vie. Et sois bon envers autrui comme Dieu l’a été envers toi, et ne cherche pas des [occasions de semer] la corruption sur terre; car Dieu n’aime point ceux qui sèment la corruption. »

    28:78 Il répliqua : « Je ne dois (tout cela) qu’à mon seul savoir. ». Ne savait-il pas que Dieu avait détruit, avant lui, des générations d’hommes bien plus forts et bien plus riches que lui? Les criminels ne seront (même pas) interrogés sur leurs péchés.

    28:79 Puis il sortit devant son peuple dans tout son apparat. Ceux qui aimaient la vie présente dirent : « Ah! Si seulement nous possédions les mêmes choses que celles qui ont été données à Coré! Il est le maître d’une immense fortune. »

    28:80 Mais ceux qui avaient reçu le véritable savoir répliquèrent : « Malheur à vous! La récompense de Dieu est bien meilleure pour celui qui croit et fait le bien. Mais seuls ceux qui sont patients la recevront. »

    28:81 Puis soudain, Nous fîmes en sorte que la terre [s’entrouvre et] les engloutisse, lui et son palais. Il n’eut alors aucune armée pour le secourir contre Dieu et il fut incapable de se secourir lui-même.

    28:82 Et ceux qui, la veille, avaient souhaité être à sa place, se mirent à dire : « Ah! Il est vrai que Dieu augmente ou restreint la subsistance de qui Il veut parmi Ses serviteurs. Et n’eut été Sa bonté envers nous, nous aurions été engloutis (nous aussi). Ah! Il est vrai que les mécréants ne réussissent jamais… ».

    28:83 Quant à la Demeure dernière, Nous la réservons à ceux qui ne recherchent ni à s’élever, sur terre, ni à semer la corruption. L’heureuse fin appartient aux pieux.

    28:84 Quiconque viendra avec une bonne action sera récompensé avec mieux, encore; et quiconque viendra avec une mauvaise action, [qu’il sache que] ceux qui commettent de mauvaises actions ne seront rétribués que selon ce qu’ils auront commis.

    28:85 Certes, Celui qui t’a imposé pour mission de prêcher le Coran te ramènera sûrement à ta destination première. Dis : « Mon Seigneur sait mieux [distinguer entre] celui qui appelle au droit chemin et celui qui est dans un égarement évident. »

    28:86 Tu n’espérais nullement que ce Livre te serait révélé; il l’a été par une miséricorde de ton Seigneur. Alors ne te fais jamais l’allié des mécréants.

    28:87 Et ne laisse pas ces derniers te détourner des signes de Dieu après qu’ils te soient parvenus. Appelle les gens vers ton Seigneur et ne sois pas de ceux qui Lui attribuent des associés.

    28:88 N’invoque aucune autre divinité avec Dieu. Nul Dieu que Lui. Tout doit périr, à l’exception de Son Visage. C’est à Lui qu’appartient le commandement, et c’est vers Lui que vous serez ramenés. »

Commentaires

app android

Sélections