• Les vertus du Coran


Sourate La plume (Al Qalam)
Cheik / Mishary El Afasy

  • Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

    68:1 Noun. (Je jure) par la plume et par ce qu’ils écrivent!

    68:2 Par la grâce de ton Seigneur, tu n’es point un possédé.

    68:3 Et il y aura pour toi une récompense jamais interrompue.

    68:4 Tu es certes d’un caractère exceptionnel.

    68:5 Tu verras, et ils verront

    68:6 qui d’entre vous est le véritable dément.

    68:7 Certes, c’est ton Seigneur qui connaît mieux que quiconque celui qui s’égare de Son chemin et celui qui suit la bonne voie.

    68:8 Alors n’obéis pas à ceux qui démentent.

    68:9 Ils aimeraient bien t’amener à faire des compromis, afin d’en faire eux-mêmes.

    68:10 Et n’obéis pas au méprisable qui a le serment facile,

    68:11 détracteur, colporteur de calomnies,

    68:12 qui s’applique à faire obstacle au bien, qui transgresse toutes limites, qui baigne dans le péché,

    68:13 qui a le cœur dur, et qui en plus est bâtard.

    68:14 Et parce qu’il possède biens et enfants,

    68:15 lorsque Nos versets lui sont récités, il dit : « (Ce ne sont que) de vieilles légendes! ».

    68:16 Nous le marquerons, (un jour), sur le nez.

    68:17 Nous les avons éprouvés comme Nous avons éprouvé les propriétaires du jardin qui avaient juré d’en récolter les fruits le lendemain matin

    68:18 sans dire : « Si Allah le veut ».

    68:19 Or, pendant qu’ils dormaient, une calamité de la part de ton Seigneur s’abattit sur le jardin

    68:20 qui se trouva, au matin, complètement dépouillé (de ses fruits).

    68:21 Alors (au matin), ils s’appelèrent les uns les autres :

    68:22 « Partez vers vos champs, si vous voulez en cueillir (les fruits)! ».

    68:23 Ils se mirent en route, échangeant entre eux, à voix basse :

    68:24 « Ne laissez aucun pauvre y entrer, aujourd’hui. »

    68:25 Ils parlaient ainsi, bien résolus à ne rien donner [aux pauvres].

    68:26 Mais lorsqu’ils virent [leur jardin], ils s’exclamèrent : « Nous nous sommes sûrement égarés! »

    68:27 Puis : « Mais non! Nous voilà complètement ruinés! ».

    68:28 Le plus juste d’entre eux dit : « Ne vous avais-je pas dit : « pourquoi ne glorifiez-vous pas Dieu ? » ?

    68:29 Ils dirent alors : « Gloire à notre Seigneur ! Oui, nous avons été injustes. »

    68:30 Alors ils se tournèrent les uns vers les autres, s’adressant mutuellement des reproches :

    68:31 « Malheur à nous ! dirent-ils ; nous avons vraiment dépassé les limites.

    68:32 Peut-être notre Seigneur nous donnera-t-Il, en échange, quelque chose de meilleur. Nous désirons vraiment nous rapprocher de notre Seigneur. »

    68:33 Tel fut leur châtiment. Et le châtiment de l’au-delà est encore plus terrible, si seulement ils savaient !

    68:34 Aux pieux seront réservés, auprès de leur Seigneur, les Jardins des Délices.

    68:35 Devrions-Nous traiter les soumis (à Dieu) à la manière des criminels ?

    68:36 Qu’avez-vous donc ? Comment jugez-vous ?

    68:37 Ou bien possédez-vous une Écriture dans laquelle vous apprenez

    68:38 que vous obtiendrez certainement tout ce que vous désirez ?

    68:39 Ou tenez-vous de Nous un engagement formel, valable jusqu’au Jour du Jugement, selon lequel Nous vous accorderons tout ce que vous exigerez ?

    68:40 Demande-leur lequel d’entre eux s’en portera garant !

    68:41 Ou auraient-ils des associés ? Qu’ils les fassent donc venir, s’ils sont véridiques !

    68:42 Le Jour où l’horreur se déchaînera, on leur ordonnera de se prosterner, mais ils en seront incapables.

    68:43 Ils baisseront les yeux et ils seront couverts d’humiliation. Quand ils étaient encore sains et saufs, on les avait invités en vain à se prosterner.

    68:44 Laisse-moi donc (M’occuper) de ceux qui traitent de mensonge ce discours. Par des voies qu’ils ne soupçonnent pas, Nous les mènerons pas à pas.

    68:45 Je leur accorderai encore un peu de temps, car Mon stratagème est implacable.

    68:46 Leur demanderais-tu un salaire, les accablant ainsi d’une lourde dette ?

    68:47 Ou possèderaient-ils [la connaissance] du monde invisible au point qu’ils puissent tout mettre par écrit ?

    68:48 Alors attends patiemment le décret de ton Seigneur et ne sois pas comme le compagnon du poisson, [Jonas], qui, au comble du désespoir, implora (son Seigneur).

    68:49 Si la grâce de son Seigneur ne l’avait pas atteint, il aurait certainement été rejeté, réprouvé, sur une terre déserte.

    68:50 Mais son Seigneur l’avait élu et le désigna au nombre des vertueux.

    68:51 Peu s’en faut que les négateurs ne te transpercent avec leurs regards quand ils entendent le Rappel (le Coran). Ils disent : « Il est certes fou! »,

    68:52 alors qu’il ne s’agit que d’un rappel adressé à toute la création.

Commentaires

app android

Sélections